Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA FAMILLE PATRIARCA DANS L'IMPASSE

15 Mai 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

LA FAMILLE PATRIARCA DANS L'IMPASSE

Quand vous prêtez serment d’allégeance à la Cosa Nostra, c’est pour la vie. Normalement, il y a deux solutions possibles pour quitter une famille mafieuse : décider de coopérer avec la justice, se repentir de ses actes criminelles, en espérant que la justice soit clémente et puisse donner une seconde chance au mafieux. La deuxième, quittait sa famille dans un cercueil, en décédant en différentes circonstances. A notre époque, les mentalités ont beaucoup changé dans cette organisation criminelle, certains mafieux peuvent décider à un âge avancé, de prendre leur « retraite », de quitter des fonctions au sein de la Mafia, en essayant désormais de gagner de l’argent dans des affaires légitimes. Mais on ne quitte pas la Cosa Nostra aussi facilement et même si ce genre de décisions peuvent être tolérées par une hiérarchie mafieuse, le membre initié qui décide de stopper sa carrière criminelle, peut être rappelé à tout moment pour diverses raisons, ce dernier sera donc alors dans l’obligation de réagir favorablement aux sollicitations de son « ancienne famille ». Il est rare qu’un membre intronisé de la Cosa Nostra qui décide de mettre des distances avec sa famille mafieuse, puisse couper totalement les ponts avec ses anciens Associés. Généralement, et même si ce dernier ne participe plus aux affaires illégales de sa famille, il peut rester en contact très actif avec la plupart des membres de la Cosa Nostra, pour servir de « conseiller » dans différentes affaires, c’est ce qui arrive actuellement au sein de la famille Patriarca. Cette dernière est dans une situation assez particulière, car elle subit depuis quelques années les attaques répétées de la justice Américaine. L’ancien Parrain Luigi « Baby Cabanes » Manocchio a du démissionner de son poste en 2009, après avoir été condamné à près de cinq ans et demi pour divers rackets. Le Boss actuel Peter « Crazy Horse » Limone qui est âgé de quatre vingt un ans, commence d’après certains spécialistes à ne plus être capable « mentalement » de gérer une famille de la Cosa Nostra. Les différents Acting Boss qui ont été nommés pour « l’épauler », comme Anthony DiNunzio ou encore Anthony Spagnolo ont subi les « foudres » du gouvernement fédéral. Le premier purge une peine de six ans de prison après avoir plaidé coupable en 2012 d’avoir extorqué plusieurs clubs de Striptease dans l’État du Rhodes-Island. Le Second a été arrêté en Octobre dernier pour extorsion. Le frère d’Anthony DiNunzio, Carmen « The Big Cheeze » DiNunzio, vient de quitter une prison fédérale récemment après avoir passé lui aussi près de six années dans un pénitencier fédéral pour des charges d’extorsion. Le problème est que Carmen est sur le coup d’une surveillance très stricte du gouvernement fédéral et doit subir pendant quelques années des contraintes très lourdes sur sa libération surveillée, à la moindre incartade, ce dernier retournera en prison purgeait le reste de sa peine. La famille Patriarca est donc dans l’embarras, elle compte plus d’une trentaine de membres et elle doit avoir des personnes d’expérience à sa tête pour pouvoir gérer toutes les affaires illégales dont elle s’occupe, sous peine de se faire prendre les différents rackets par d’autres organisations criminelles, c’est pour cela qu’elle « rappelle » des membres censés être à la retraite. Vincent « The Animal » Ferrara (voir photo), est un Capitaine de cette famille, âgé de soixante six ans, qui décida de stopper sa carrière criminelle, après avoir purgé près de seize ans de prison pour divers meurtres (Au début, il avait été condamné a près de vingt deux ans après avoir décidé de plaider coupable, mais sa peine fut raccourcie par un juge fédéral, en raison d’une négligence de la part des procureurs qui avaient « oublié » d’admettre que le témoin qui devait témoigner dans son procès avait finalement décidé de se rétracter). Vincent Ferarra, en purgeant plusieurs années dans un pénitencier fédéral en ne dévoilant en aucun cas les secrets de la famille Patriarca, a su démontrer sa valeur et sa décision de quitter les affaires criminelles de la famille fut généralement « acceptée » par la hiérarchie. Mais d’après les agents fédéraux en charge de la famille Patriarca, Vincent Ferrara a assisté ces derniers mois, à des repas avec le Parrain Peter Limone et l’Acting Boss Anthony Spagnolo, non pas pour parler « affaires » mais tout simplement par « respect » de ses anciens Associés de travail. Vincent Ferrara a été initié dans la famille Patriarca au début des années 1980 et à très vite, grâce à l’aide l’ancien Consigliere de l’époque, Joseph « JR » Russo, gravit les échelons de la pègre. A la fin des années 80, une lutte de pouvoir éclata entre deux factions de la famille Patriarca, et Vincent Ferrara fut l'un des principaux acteurs de cette guerre interne. L’Underboss à cette époque, William « Wild Guy » Grasso fut assassiné affaiblissant considérablement le pouvoir du Parrain à cette époque Raymond Patriarca Jr (Le fils de l’emblématique Parrain Raymond Patriarca Sr, sera condamné à huit ans de prison en 1992 et dès sa sortie en 2000, prendra aussi lui aussi sa retraite et s’éloignera des affaires criminelles de la Cosa Nostra). Cette lutte de pouvoir se terminera finalement par les arrestations de Vincent Ferrara et Joseph Russo au début des années 1990 et aboutira à de longue peine de prison.

Partager cet article