Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN FUTUR CONFLIT INTERNE DANS LA FAMILLE BONANNO ?

6 Avril 2015, 08:43am

Publié par Xav

UN FUTUR CONFLIT INTERNE DANS LA FAMILLE BONANNO ?

Les procureurs fédéraux appuyés par le juge fédéral Nicholas Garaufis en sont certains, ils ont évité une guerre interne au sein de la famille Bonanno. Il y a quelques semaines, John Palazzolo (voir photo) , un Soldat de la famille Bonanno âgé de 77 ans, a été arrêté par des agents du FBI pour violation de sa libération conditionnelle. Le vieux mafieux qui a été libéré d’une prison fédérale en 2012, après y avoir purgé près de dix années pour tentative de meurtre, avait obligation de ne jamais rencontrer ses anciens collègues mafieux. John Palazzolo a été présenté alors dans la journée précédant son arrestation devant le juge fédéral Nicholas Garaufis ou les procureurs fédéraux ont expliqué leur crainte d’un futur conflit qui pourrait éclater dans la famille Bonanno, un chose assez surprenante. Depuis Juin 2013, la famille mafieuse a nommé un nouveau Parrain à sa tête, Michael « The Nose » Mancuso, un Boss qui est incarcéré dans un pénitencier fédéral après une condamnation à quinze années de prison pour meurtre et qui sera libérable dès 2019. Sur le papier, cette organisation criminelle a trouvé depuis plusieurs années une certaine stabilité. Thomas « Tommy D » DiFiore, considéré comme l’Acting Boss de la famille, a été condamné récemment à vingt et un mois de prison pour complot, mais sera un homme libre avant cet été. Michael Mancuso n’a pas tellement touché à la hiérarchie de la famille. Même si son autorité dans la rue est très importante, sa capacité de manœuvre du fait de son incarcération reste limité. Sur le papier, le Consigliere reste encore Anthony « Fat Tony » Rabito , un individu condamné à des petites peines de prison, sa dernière condamnation datant de 2010, après avoir purgé près de trente trois mois pour divers rackets. Ce dernier reste encore un mafieux a la carrure importante et essaye rester le plus possible sous le radar du FBI, contrairement à l’Underboss actuel de la famille Nicholas « Nicky The Mouth » Santora, un mafieux multirécidiviste. Connu pour avoir été dans l’équipe du célèbre Capitaine Dominick « Sonny Black » Napolitano pendant l’infiltration de l’agent du FBI Joseph D. Pistone, Nicholas Santora a pendant ses dernières années montré sa capacité à se faire condamner à plusieurs reprises pour diverses infractions allant, de violation à sa libération conditionnelle ou différents complots. Comme dans toute organisation criminelle, des tensions peuvent très bien ressurgir entre des membres mécontents de leur sorts pour diverses raisons, cela ce fut le cas récemment à Chicago avec la Outfit. Le problème dans une famille dirigée par des individus incarcérés et que certaines personnes peuvent essayer d’en profiter pour prendre le pouvoir. Pendant l’incarcération de John Palazzolo, ce dernier fut rétrogradé au rang de Soldat et à sa libération et même après avoir attendu plusieurs années, John Palazzolo s’exaspérait et commencer à rager de ne pas pouvoir reprendre son titre de Capitaine durement gagné avant sa condamnation. Quelques semaines avant son arrestation, le Soldat de la famille Bonanno a été vu par des agents fédéraux sur le parking d’un restaurant en compagnie du Consigliere en exercice, Anthony Rabito. Cette méthode de communication est assez classique pour les membres de la Cosa Nostra, préférant les réunions nocturnes que des rencontres en plein jour. De plus, d’après les agents fédéraux, John Palazzolo avait rencontré un proche collaborateur du Parrain en exercice, il était donc clair pour eux que le Soldat de la famille Bonanno essayait d’activer ses réseaux et de passer en force pour reprendre le contrôle de son ancien secteur dans le Queens. Ces rencontres suspectes ont été un prétexte pour les procureurs fédéraux pour arrêter John Palazzolo avant de plus gros problèmes. Dans le tribunal, le juge fédéral demanda si Michael Mancuso dirigeait encore bien la famille Bonanno : « Malheureusement oui » déclara la procureure fédérale Nicole Argentie. Cette dernière expliqua que John Palazzolo avait perdu « beaucoup d’influence » et qu’il était visiblement « énervé » par cette situation. L’avocat du Soldat de la famille Bonanno Flora Edwards déclara que cette rencontre était surement « fortuite » et expliquant les nombreux problèmes de santé dont peut souffrir son client. Par précaution, le juge fédéral Nichoals Garaufis préféra incarcérer John Palazzolo en attendant une prochaine audience : « Je pensais qu’un individu de votre âge, avec autant de problèmes de santé, préférerait avoir une vie plus tranquille » ironisa le juge fédéral.