Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE EST DÉSORMAIS UN HOMME LIBRE

27 Avril 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

LE PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE EST DÉSORMAIS UN HOMME LIBRE

Le Parrain de la famille de Philadelphie, Joey Merlino (voir photo) est désormais un homme libre. Condamné à près de quatre mois de prison pour une violation de libération conditionnelle en Janvier dernier, Joey Merlino a quitté un pénitencier fédéral situé en Floride il y a quelques jours, pour y intégrer une maison de transition. Sa sortie officielle était normalement programmée au 04 Mai prochain, mais une cour d’appel fédérale décida de libérer le présume Boss de la famille de Philadelphie, dix jours avant, sous prétexte que le gouvernement fédéral avait « mal informé » Joey Merlino des infractions commises lors de sa libération conditionnelle : « Il est sorti, c’est une homme libre » déclara son avocat Edwin Jacobs, connu pour ne défendre que des membres du crime organisé. Joey Merlino était sorti de prison en 2011 après y avoir purgé près de douze années pour des charges de racket. Dès sa sortie, il avait décidé d’emménager avec sa famille dans l’État de Floride, pour y commencer selon lui « une nouvelle vie », « loin » du crime organisé. Joey Merlino, avait des conditions très strictes sur sa libération conditionnelle et la moindre infraction, pouvait le faire retourner purger le reste de sa peine. En Juin 2014, Joey Merlino qui était suivi depuis un moment par la police d’Etat, rencontra, selon son avocat « fortuitement » un Capitaine de la famille de Philadelphie, John « Johnny Chang » Ciancaglini un proche de Joey Merlino, dans un bar à cigare à Boca Raton. Lors de cette rencontre, deux membres du crime organisé proche de la Cosa Nostra, étaient eux aussi présents ce qui confirmèrent pour les procureurs fédéraux que Joey Merlino avait bien violé ses restrictions en matière de libération conditionnelle, de plus Joey Merlnio aurait « oublié » selonlui, de parler de cette rencontre avec son contrôleur judiciaire. Finalement, même après ce retour à la case prison en Janvier 2014, l’actuel Parrain pris assez à la rigolade cette incarcération, déclarant que ces « quatre mois de détention » tombaient bien, car il avait « besoin de repos ». De plus, une fois sortie, il sera un homme libre et pourra côtoyer et rencontrer sans aucun souci ses anciens Associés. Dernièrement, des sources proches venant du bureau des procureurs en charge du dossier contre la famille de Philadelphie, indiquaient que le gouvernement fédéral essayait de faire le rapprochemententre le meurtre de l’Associé de la famille de Philadelphie, Gino DiPietro, assassiné en Décembre 2013, en pleine rue par le Soldat Anthony Nicodemo et Joey Merlino. Selon eux, cet assassinat aurait été approuvé par Steven « Handsomme Steve » Mazonne actuel Acting Boss de la famille de Philadelphie qui aurait eu le feu vert de Joey Merlino. Une fois sortie de prison, cela m’étonnerait fort que Joey Merlino retourne directement à Philadelphie reprendre en main et sur le terrain sa famille de crime. Gérait les affaires depuis la Floride à plusieurs avantages. Premièrement, il est loin des membres de la famille de Philadelphie et des querelles internes qui y règnent surtout en ce moment. De plus, en ouvrant un restaurant à son nom à Boca Raton, il peut toujours prétexter au gouvernement fédéral, qu’il ne gère qu’en fait une activité tout à fait légale. Les procureurs fédéraux par le biais de David Fritchey, ont déclaré que la décision du juge de libérer Joey Merlino, était « discutable », mais qu’il ne comptait pas faire appel de ce verdict : « Au mieux, il resterait en résidence surveillée pendant une semaine, cela ne sert pas à grand-chose » déclara le procureur fédéral. Par ailleurs, il a refusé de commenter les rumeurs comme quoi un dossier RICO était en préparatif contre l’actuel Parrain de la famille de Philadelphie et plusieurs membres de la Cosa Nostra, dans le but surtout de ne pas trop éveiller les soupçons et laisser les mains libres à Joey Merlino de continuer à gérer ses affaires sous l’œil attentif du gouvernement fédéral.

Partager cet article