Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE MEURTRE D'UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE APPROUVÉ PAR LA HIÉRARCHIE ?

21 Avril 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

LE MEURTRE D'UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE APPROUVÉ PAR LA HIÉRARCHIE ?

Selon de nombreux rapports, le meurtre de Gino DiPietro (voir photo), un Associé de la famille de Philadelphie, abattu en pleine rue en Décembre 2012, aurait été approuvé par la hiérarchie de la famille mafieuse et en particulier par son Parrain, Joey Merlino. Gino DiPietro était un trafiquant de drogue notoire, qui fut condamné à plusieurs reprises à des peines de prison et qui pour éviter d’être incarcéré à une plus longue peine, avait décidé de collaborer avec la justice Américaine, en mettant des membres de la famille de Philadelphie derrière les barreaux, dont son propre cousin Victor DiPietro. En Décembre 2012, en pleine heure de pointe et devant des nombreux témoins, Gino DiPietro, fut abattu de plusieurs balles dans le corps, par un individu masqué qui prit immédiatement la fuite au bord d’un véhicule tout terrain. Face aux nombreuses personnes présentes lors de cet assassinat, l’identification de la voiture se révéla très facile et quelques minutes plus tard, la police se trouvait déjà devant la maison d’Anthony Nicodemo, un Soldat de la famille de Philadelphie, qui était déjà soupçonné par les autorités dans plusieurs meurtres de style mafieux. Les preuves trouvées lors de son arrestation furent accablantes, car pour réaliser ce meurtre, Anthony Nicodemo n’avait pas hésité à utiliser son propre véhicule personnel, ce qui lui valut d’être considéré comme « le meurtre mafieux le plus stupide » opéré aux États-Unis. Incarcéré le jour même, Anthony Nicodemo décida de plaider non coupable et suivit une ligne de défense assez incroyable, en prétextant qu’un individu l’avait forcé à prendre son véhicule pour commettre ce meurtre crapuleux. Le procès qui commença en Mai 2014, s’arrêta très vite quand les procureurs fédéraux soupçonnèrent le Soldat de la famille de Philadelphie d’avoir essayé avec l’aide de membres de sa famille, de corrompre une partie du jury. Quelques mois plus tard, retournement de situation et alors que son deuxième procès allait bientôt commencer, Anthony Nicodemo décida de plaider coupable de cet assassinat et fut condamné à une peine allant de vingt-cinq ans à cinquante de prison dans un pénitencier fédéral. Le fait de plaider coupable, donne à Anthony Nicodemo augmente considérablement son respect auprès de la famille de la Philadelphie, mais elle permet aussi de couvrir certaines personnes qui auraient pu être impliquées dans ce meurtre, car les procureurs en étaient persuadés, Anthony Nicodemo, n’avait pas organisé lui-même cet assassinat et surtout, il n’était pas tout seul ce jour-là. Les procureurs pensent en effet, qu’un ami proche d’Anthony Nicodemo, Dominic « Baby Dom » Grande, qui n’est pas encore un membre initié de la famille de Philadelphie était le vrai « tireur » dans cette histoire, Anthony Nicodemo n’aurait servi ce jour-là « que » de chauffeur. De plus, cet assassinat a eu lieu en Décembre 2012, en plein procès contre l’ancien Acting Boss, Joseph « Uncle Joe » Ligambi et de son Consigliere, George « Georgie Boy » Borgesi (Ils seront pas la suite acquittés des charges fédérales retenues contre eux). Pour les procureurs, il ne fait alors aucun doute que la décision de tuer Gino DiPietro fut prise par Joey Merlino, actuel Parrain de la famille. Ce dernier, va en Mai prochain, terminer une peine de quatre mois de prison pour une violation de libération conditionnelle, après avoir rencontré le Capitaine de la famille de Philadelphie, John Ciancaglini en Juin dernier dans un bar à cigares à Boca Raton, lieu où réside l’actuel Parrain. Lors de sa libération de prison en 2011, Joey Merlino fut soumis à des lourdes contraintes sur sa liberté surveillée, alors comment a-t-il pu donner son autorisation pour le meurtre de Gino DiPIetro ?. Pour les procureurs cela est simple, en profitant de l’enterrement de son père, Salvatore « Chuckie » Merlino, un ancien membre dirigeant de la Cosa Nostra, décédé dans une prison fédérale en Octobre 2012. Son enterrement eut lieu en Novembre 2012, soit un mois avant l’assassinat Gino DiPietro, et pendant cette période, Joey Merlino, eut l’autorisation exceptionnelle de son contrôleur judiciaire de partir à Philadelphie pour assister aux funérailles de son père, pendant un peu plus de sept jours. Selon les procureurs, c’est pendant ces sept jours, que Joey Merlino rencontra Anthony Nicodemo secrètement dans un restaurant de la ville et donna son autorisation de commettre ce meurtre. Toujours selon les procureurs, le feu vert aurait été de nouveau approuvé par Steven Mazzone la veille de l’assassinat, par une rencontre entre ce dernier, Anthony Nicodemo et Dominic Grande. Alors pourquoi avoir tué Gino DiPietro ? Premièrement, il était avéré que ce dernier collaborait avec la justice depuis déjà un petit moment, mais aussi surtout car les mafieux avaient peur qu’ils finissent par raconter aux autorités l’implication de Joey Merlino et d’Anthony Nicodemo dans le meurtre du Soldat John « Johnny Gongs » Casasanto en 2003, un assassinat qui ne fut pas encore résolu par la justice Américaine. La première personne à avoir découvert le corps gisant de John Casanto fut Victor DiPietro actuellement incarcéré, qui raconta que son grand frère Salvatore DiPietro, un Associé de la famille de Philadephie lui aussi derrière les barreaux, avait raconté à un de ses compagnons de cellule que son cousin Gino connaissait les meurtriers dans cette affaire.

Partager cet article