Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNÉ A 22 ANS DE PRISON

11 Mars 2015, 05:45am

Publié par Xav

UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNÉ A 22 ANS DE PRISON

En Octobre dernier, Ron Galati (voir photo), surnommé le « Don Corleone » de la réparation automobile dans le Sud de Philadelphie, a été reconnu coupable d’avoir commandité la tentative d’assassinat de son ex beau-fils Andrew Tuono et d’un garagiste concurrent qui collaborait avec le FBI, Joseph Rao. Incarcéré depuis son arrestation, Ron Galati qui est aujourd’hui âgé de 64 ans, attendait patiemment son verdict au Métropolitain Center de Philadelphie, pouvant être condamné au maximum à près de trente ans de prison. En fin de semaine dernière, vêtu d’un habit vert de prisonnier classique, Ron Galati, paraissait très fébrile quand il se présenta devant le juge fédéral qui était en charge de cette affaire. Son avocat, Anthony Voci qui avait tenté pendant tout le procès de convaincre le jury que Ron Galati était victime d’une « supercherie », a demandé au juge de tenir compte des nombreux problèmes de santé dont peut souffrir son client, comme un asthme sévère. Mais le juge Joseph Rodriguez, resta inflexible et condamna l’Associé de la famille de Philadelphie, qui rêvait d’être un membre initié de la Cosa Nostra, à près de vingt deux ans de prison dans un pénitencier fédéral. Comment pouvait-il faire autrement ?, les accusations portées contre Ron Galati sont extrêmement graves, une peine à la hauteur de son crime était donc évidente. Le procès qui avait duré plusieurs semaines avait aussi mis en évidence les différentes escroqueries que pouvaient effectuer l’Associé de la famille de Philadelphie pour le compte de plusieurs mafieux notoires comme George Borgesi ou Joseph Ligambi, mais aussi la cassure qu’a pu provoquer le comportement de Ron Galati envers sa famille, qui fut complètement détruite après les accusations portées contre ce dernier. Sa fille Tiffany, en avait même profité pour régler ses comptes avec son père en témoignant contre lui pendant tout le procès. Une vengeance exercée contre Ron Galati pour lui montrer, que le comportement qu’il a pu avoir envers elle, était insupportable et excessif. Ron Galati qui « adorait » sa vie dans le crime organisé, avait pendant plusieurs années, inventait des stratagèmes dans un seul but, faire gagner de l’argent à la famille et lui attirait les bonnes grâces, pour devenir pourquoi pas un membre initié de la Cosa Nostra, une chose qui n’arrivera jamais pour lui. Son ex-beau fils, victime dans cette affaire, Andrew Tuono, âgé de 35 ans, a voulu venir pour assister la détermination de la peine. Il y a quelques années, ce dernier sortait tranquillement de sa maison qu’il occupait avec la fille de Ron Galati, Tiffany, quand deux individus armés lui tirèrent plusieurs balles dans le corps. Andrew Tuono s’en tira miraculeusement et le comportement de Tiffany Galati préoccupa fortement les forces de l’ordre la nuit de l’accident. En effet, après les coups de feux, elle s’enfuya dans on véhicule, s’en prévenir les forces de l’ordre et les secours, laissant son « petit-ami » gisant inconscient à terre. Pour Anthony Voci, ce comportement confirmait la thèse comme quoi cette dernière était au courant de ce qui allait se passer, voir qu’elle avait commandité cette tentative d’assassinat, mais sans succès. Vêtu d’une chemine et d’un jean blanc, l’ex beau-fils de l’Associé de la famille de Philadelphie avait été blessé à la main, à la hanche et à l’estomac. Devant le juge il déclara, qu’avant et accident, il vivait « sur le toit du monde », mais ce drame avait mis fin très logiquement à sa relation qu’il entretenait avec Tiffany Galati. Pour Ron Galati, cette condamnation ne sera pas la dernière. En effet, ce dernier est accusé par la police d’État dans une affaire de fraude avec plusieurs membres de sa famille. Le procès devrait débuter dans quelques mois et devrait sans doute allonger la peine de l’Associé de la famille de Philadelphie, qui au mieux sortira de prison au début de sa quatre vingtième année. Avant de sortir du tribunal, Andrew Tuono a moitié soulagé par ce verdict, a voulu remettre les choses à sa place au sujet de son ex-beau père. Ce dernier qui aimait manger au restaurant sur la musique du Parrain et qui se comportait comme un gangster et d’après Andrew Tuono, loin d’être « un homme d’honneur » : « N’appelez pas Ron (Galati) comme un éventuel homme d’honneur. Quel genre d’homme pourrait blâmer sa fille d’une tentative d’assassinat pour pouvoir sauver sa peau ? ». Pour Anrew Tuon, Ron Galati est bien le coupable dans cette histoire et avant de prendre l’ascenseur le menant jusqu’à la sortie, il se retourna une dernière fois vers les journalistes en leur décalant : « Il est aussi faux que sa perruque ».