Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

"POUR ÉVITER LA PRISON, LES MAFIEUX SOUFFRENT TOUJOURS DE MALADIES GRAVES"

25 Mars 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

En 2013, dans un enregistrement révélé par les procureurs fédéraux, on pouvait entendre Thomas « Tommy D » DiFiore (voir photo à gauche) qui était âgé à cette époque de soixante dix ans, « engueuler » un Capitaine craint et respecté de sa famille, Vincent « Vinny » Asaro, pour une histoire de prêt : « Si cela ne tenait qu’à moi, vous n’auriez rien eu » avait déclaré Thomas DiFiore, visiblement très énervé ce jour là, par l’attitude de Vincent Asaro qui avait selon lui mal partagé ses bénéfices. Le Capitaine de la famille Bonanno déclarant même que l’ancien Boss, Joseph Massino, connu pour sa rigueur très « militaire » était comme « Saint-Anthony » comparait à lui. Deux ans plus tard, les deux mafieux sont incarcérés au Métropolitan Center de New-York, après leur arrestation dans l’affaire dit de la « Lufthansa ». Thomas DiFiore, qui approche des soixante douze ans, se morfond au fond de sa cellule, et a adopté une attitude complètement différente que lors des enregistrements, dans un seul but, être libéré sous caution. L’actuel Acting Boss de la famille Bonanno, avec l’aide de son avocat avait plaidé à plusieurs reprises ses nombreux problèmes de santé, liés à son diabète, et qui nécessitent selon eux, une sortie pour mieux se préparer à son futur procès. Alors qu’il y a encore deux ans, ce dernier parlait d’argent, ou encore de trafics illicites, maintenant les seuls mots qui sortent de sa bouche sont : « insuline et statine ». Thomas DiFiore, fait partit des nombreux vieux mafieux qui défilent dans le tribunal fédéral de Brooklyn depuis des années, équipés de leur dialyse ou de leur tube à oxygène, dans l’espoir qu’un juge bienveillant puisse être compatissant et les libérer le plus rapidement de prison. Refusé à plusieurs reprises, Thomas DiFiore va de nouveau comparaitre devant un juge fédéral mardi prochain, mais cette fois ci, pour recevoir son verdict dans cette affiare. Dans une note adressée au tribunal, son avocat stipule que son client avait besoin de soins à intervalle régulier. Toutes les douze heures, il doit prendre ses médicaments pour sa pression artériel, son diabète, mais aussi de l’aspirine pour les douleurs dont d’après son avocat, il souffre à longueur de journée. D’après l’agent du FBI, Belle Chen, la technique adoptée par les mafieux n’est pas nouvelle, mais elle s’est amplifiée avec le temps. Pour elle, avant les familles de la Cosa Nostra, utilisaient très souvent les assassinats pour remettre de l’ordre et arriver à tuer les différents témoins qui voulaient collaborer contre eux, avant qu’ils ne témoignent. Aujourd’hui, cela est différent. Ils savent, d’après cette dernière, qu’un témoin qui rentre dans le programme de protection des témoins est quasiment hors d’atteinte et que commettre un meurtre, amplifierait la surveillance des agences gouvernementales contre eux. Cette méthode, de se faire passer malade est donc une solution toute simple pour éviter la prison et purger plutôt leur peine en résidence surveillée. Ce mois-ci par exemple, plusieurs mafieux de la famille DeCavalcante âgés pour la plupart de plus de soixante cinq ans ont été inculpés pour plusieurs charges fédérales et ont été libérés sous caution, en raison de leur âgé avancé et de leur problème de santé. Autre exemple, Bartolomeo Vernace, un Capitaine de la famille Gambino qui fut pendant un moment dans le panel de décision de la famille, avait demandé à être libéré sous caution, en raison lui aussi, de ses nombreux problèmes de santé. Il avait énuméré avec l’aide de son avocat, tous les médicaments qu’il devait prendre, allant du diltiazem pour ses artères, au Amaryl pour son diabète. Finalement, il fut reconnu coupable de meurtre et sera condamné à la prison à perpétuité. Mais par moment, les juges fédéraux ont des mauvaises surprises. Par exemple, Nicky Rizzo, un Soldat de la famille Colombo âgé de quatre vingt sept ans, avait été condamné à six mois de détention dans un hôpital fédéral, prétextant avant son verdict, qu'il souffrait de plusieurs cancers (vessie et prostate), qu'il avait de grande difficulté pour marcher et qu’il utilisait même une pompe pour uriner. A la barre, Nicky Rizzo, gémissait de douleurs, faisant même répéter la juge fédérale en raisons selon lui de sa surdité. Pour le procureur fédéral, le comportement du mafieux était « une blague », mais la juge fédérale Kiyo Matsumoto rendit un verdict très léger en raison de ses problèmes de santé, mais aussi en raison de sa vie familiale qui fut dévastée après la perte en quelques années de trois enfants. Après le verdict, Nicky Rizzo, quitta la salle d’audience, dos vouté, boitillant, surement soulagé. Quelques jours plus tard, une surveillance du FBI pu confirmer que le Soldat de la famille Colombo avait « sur-joué » lors de sa dernière audience. En effet, ce fut un Nicky Rizzo marchant normalement, qui fut aperçu par les agents fédéraux en train de sortir d’un club social détenu à cette époque par l’Acting Boss de la famille Bonanno, Vincent « Vinny TV » Badalamenti. Quelques jours plus tard, Nicky Rizzo perdit tous ses « avantages » et fut incarcéré immédiatement. Ce n’est pas la première fois que la juge fédérale, Kiyo Matsumoto, se fait « avoir » par les vieux mafieux en « détresse » au grand détriment des procureurs fédéraux qui soupirent à chaque fin d’audience. En effet, l’ancien Consigiliere de la famille Colombo décédait aujourd’hui, avait lui aussi énuméré, une liste de longue maladie : perte de mémoire, insuffisance rénale etc… Risquant deux ans de prison, la juge fut touchée par ce vieux bonhomme qui avait l’air si « inoffensif », et le plaça en résidence surveillée. Que ne fut sa surprise, quand elle apprit que Richard Fusco à la sortie du tribunal, s’était ouvertement moquée d’elle et que d’après les journalistes, ils avaient constaté que ses problèmes de santé s’étaient « considérablement améliorés » dès sa sortie. Thomas Gioeli, l’ancien Acting Boss de la famille Colombo quifut condamné en Mars 2014, à dix huit années de prison pour différents crimes, avait lui aussi déclarait lors de son procès, qu’il était « trop malade » pour faire de la prison : « Je n’ai plus de dents, je n’arrive plus à mâcher ma nourriture, je m’étouffe fréquemment. J’ai des prothèses aux genoux et aux hanches ». En rendant son verdict, le juge fédéral Brian M. Cogan, avait déclaré que les problèmes de Thomas Gioeli étaient bien réels, mais que les pénitenciers fédéraux offraient des « services de soins décents ». Incarcéré actuellement avec le Parrain de la famille Colombo, Carmine « The Snake » Persico dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord, Thomas Gioeli, avait fait parler de lui dernièrement pour avoir attaqué le gouvernement fédéral, après une chute accidentelle dans les douches de sa prison. En parlant des s

Partager cet article