Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LES MEMBRES DE LA FAMILLE DECAVALCANTE LIBÉRÉS SOUS CAUTION

24 Mars 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #DeCavalcante

LES MEMBRES DE LA FAMILLE DECAVALCANTE LIBÉRÉS SOUS CAUTION

Début Mars, le FBI lança une opération dans plusieurs États contre différents membres de la famille DeCavalcante. Ces arrestations qui ont pu être menées grâce à l’aide d’un agent du FBI qui infiltra la famille mafieuse pendant près de deux ans, révéla que la famille DeCavalcante encore très active, avait des relations très étroites avec la famille Gambino de New-York. Le principal accusé dans cette affaire, Charles Stango, un Capitaine des DeCavalcante domicilié dans l’État du Nevada, avait été enregistré à différentes reprises en train de préparer le meurtre d’un membre initié de sa famille, qui avait manqué de respect à l’actuel Acting Boss, Francesco « Frank Milk » Guaracci. Charles Satango à une réputation de tueur. Au début des années 1980, il avait été condamné à près de vingt cinq années de prison pour avoir tué un Associé de la famille DeCavalcante, qui avait tenté d’arnaquer un Capitaine de la famille Genovese, Tino « T » Fiumara. Charles Stango accepta sa peine sans broncher. Il fut libéré d’une prison fédérale en 2012 et déménagea très rapidement à Las Vegas. Malgré les nombreuses années d’incarcération, Charles Stango reprit ses activités au sein de la Cosa Nostra et fut promu Capitaine. De sa nouvelle résidence, il resta en contact régulier avec les membres de son équipe basée à Elizabeth dans le New-Jersey, dont son fils Anthony Stango, un membre initié de la famille DeCavalcante. Les autres accusés dans cette affaire, dont le Consigliere en exercice Frank Nigro, étaient accusés de différentes charges, allant du complot, au trafic de drogue passant par la contrebande de cigarettes. Deux de ses membres, Frank Nigro âgé de soixante douze ans et le Soldat Paul Colella âgé de soixante huit ans, ont comparu devant le juge fédéral Mark Falk, pour une demande de libération sous caution. Bien entendu, le procureur fédéral en charge de cette affaire, James Donnelly, demanda au juge de garder enfermer ces individus, jugeant qu’ils étaient des « membres clés » de la famille DeCavalcante, et qu’ils pouvaient même de chez eux « ordonner » des assassinats avec un simple appel téléphonique : « Rien ne vas les arrêter » déclara t’il. Le juge, était d’accord sur le principe d’une éventuelle dangerosité des membres présents dans son tribunal, mais il déclara qu’un confinement « strict et sévère » à leur domicile pouvait empêcher ce genre de choses d’arriver. Après avoir payé une caution de près de deux cent cinquante mille dollars, les deux accusés seront alors cloitrés à domicile, avec des « des horaires de visite » allant de 9 heures au matin à 18 heures au soir maximum. De plus, le juge accepta que leur téléphone fixe puisse être sous écoute à tout moment, pour éviter que les deux accusés ne puissent commettre un crime à distance. Frank Nigro a d’après le FBI remplaçait depuis quelques années, l’ancien Consigliere Stefano « Steve The Truck Driver » Vitabile, condamné pour plusieurs meurtres à la prison à perpétuité, mais actuellement libre depuis qu’une cour fédérale avait cassé sa précédente condamnation. D’après la justice Américaine, Charles Stango avait eu « l’autorisation » par Frank Nigro, de planifier le meurtre du membre de la famille DeCavalcante qui avait manqué de respect à l’actuel Acting Boss. Deux solutions étaient alors possible pour le Capitaine de la famille DeCavalcante. la première était de faire appel à des membres des bikers locaux pour commettre l'assassinat. La deuxième solution était d'utiliser des membres de son équipe dont Paul Colella. Anthony Stango quant-à lui, se présenta en fin de journée. Le Soldat des DeCavalcante est accusé d’avoir essayé de vendre pour près de cent mille dollars de cocaïne et d’avoir avec l’aide de son père essayé d’ouvrir une agence d’escort pour clients fortunés. Le procureur déclara que par le passé, Anthony Stango avait démontré un « mépris total » pour les autorités, mais son avocat présent lui aussi lors de l’audience, demanda la clémence du juge en raison des nombreux problèmes de santé dont souffre actuellement le mafieux. En effet, d’après Gary Mizzone, son client pèse plus de 160 kilos et souffre de diabète de type 2, une incarcération pourrait nuire gravement à sa santé : « Il est seulement dans une affaire de drogue et de prostitution et les seules preuves sont des déclarations virulentes avec son père » ironisa son avocat. Comme pour les accusés qui s’étaient présentés devant lui en début de journée, le juge fédéral fixa la caution d’Anthony Stango à cent cinquante mille dollars et préconisa le confinement à domicile 24h/24, pour éviter le moindre problème. Le mafieux, qui paya sa caution sns aucune difficulté, sortit libre du tribunal.

Partager cet article