Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

PLUSIEURS ARRESTATIONS DANS LA FAMILLE DECAVALCANTE

15 Mars 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #DeCavalcante

PLUSIEURS ARRESTATIONS DANS LA FAMILLE DECAVALCANTE

Dans l’État du New-Jersey, malgré les présences significatives des cinq familles de New-York, la principale organisation criminelle très bien implantée reste la famille DeCavalcante. Après avoir été très rapidement déclarée « morte » par les autorités fédérales au début des années 2000, et cela en raison des nombreuses arrestations et des différents membres qui avaient décidé de collaborer avec la justice. Force est de constater qu’au début de l’année 2015, la famille DeCavalcante a su regarnir ses rangs et se reconstruire pour atteindre plus d’une soixantaine de membres et aurait même étendu ses affaires dans certains quartiers de New-York et dans d’autres États, comme au Nevada. En fin de semaine dernière, cette famille qui se révéla relativement discrète depuis plusieurs années, fit parler d’elle, quand le FBI lança une opération contre différents membres de cette organisation criminelle. Près d’une dizaine de membres portant des surnoms évocateurs comme « Knuckles » ou encore « Whitey » furent arrêtés pour différentes charges fédérales tenant de la loi RICO; comme la tentative de meurtre, la contrebande de médicaments et pour prostitution. Cette opération qui commença en 2012, grâce à l’aide d’un agent infiltré, se concentra sur l’équipe de Charles « Bips » Stango, un Capitaine de la famille DeCavalcante âgé de 71 ans, qui réside actuellement à Las Vegas. Connu des autorités fédérales pour des condamnations antérieur, dont un homicide en 1981, Charles Stango aurait été enregistré en train de planifier le meurtre d’un membre initié de la famille DeCavalcate, qui aurait manqué de respect à l’actuel Acting Boss (Francesco Guaracci). Pour Charles Stango, l’individu en question devenait « hors de contrôle » et il devait soit « mourir » ou terminer « sa vie dans un fauteuil roulant », et en lui jetant par la même occasion de « l’acide sur le visage ». Pour le Capitaine de la famille DeCavalcante, il y avait plusieurs solutions pour commettre cet assassinat. Soit il le planifiait lui-même, grâce à des membres de son équipe basés à Elizabeth dans le New-Jersey, en faisant démolir par exemple l’entreprise que détenait l'individu en question, une solution parmis tant d'autres. Soit payer près de vingt cinq mille dollars deux membres d’un gang de motard, proche de la famille Italienne, qui s’occupait généralement du sale boulot pour cette organisation criminelle. Cette deuxième méthode, intéressait fortement Charles Stango qui déclarait que les services de police ne les relieraient certainement pas à ce meurtre. Selon lui, il aurait stipulé à l’agent infiltré, qu’il avait eu la permission de placer ce contrat par Frank Nigro âgé de 72 ans, Consigliere actuel de la famille, qui fut lui aussi arrêté dans cette affaire. Dans un enregistrement dévoilé par les procureurs fédéraux lors de la comparution des différents accusés, on pouvait entendre Charles Stango déclarait avoir « fais ses os (tuer quelqu’un) » avec Frank Nigro, « il y a des dizaines d’années ». Quand il n’est pas « concentré » a trouver une solution pour commettre un assassinat, Charles Stango conseille son fils, Anthony, membre de la famille DeCavalcante, qui réside dans le New-Jersey : « Tu sais Anthony, seul les ours et les lions survivent, les porcs eux, sont abattus ». Les procureurs ironisent en disant que les dialogues sont dignes d’un script des « Sopranos », sauf que la réalité est bien plus surprenante que la fiction. Récemment, Charles Stango et son fils ont parlé d’un projet d’une « entreprise » proposant les services d’ « escort » à différents clients fortunés : « Vous devez vous protéger, vous devez faire autre chose que les autres ne font pas » déclara t’il. Au total, une dizaine de personnes furent arrêtés. Les Associés, James Henney, Rosario Pali ont été accusés de trafic de drogue, alors que Luigi Oliveri a été accusé quant-à lui de contrebande de cigarettes. Lors d’une entrevue téléphonique avec l’agent infiltré, Charles Stango révéla une information très intéressante pour les enquêteurs fédéraux, la famille DeCavalcante serait sous la « coupe » de la famille Gambino de New-York : « Nous travaillons avec les Gambino » déclara t’il, un peu exaspéré. La famille de New-York est dirigée en ce moment par des Siciliens, et la famille DeCavalcante à la même particularité. L’Acting Boss actuel serait en effet, Francesco Guaracci, surnommé « Milk » ou encore « Frank Milk » dans les enregistrements. Ce dernier qui est arrivé aux États-Unis en 1980 en provenance de sa Sicile natale, a très vite rejoint les rangs de la famille DeCavalcante, en ouvrant le Ribera Social Club à Elizabeth dans le New-Jersey. En 2011, il avait été reconnu coupable et condamné à six mois de détention à domicile pour avoir essayé d’extorqué une pizzeria dans le New-Jersey. Les accusés dans cette affaire sont actuellement détenus sans caution possible, jusqu’à une prochaine audience, qui déterminera si le juge fédéral en charge du dossier décide oui ou non de les libérer en attendant leur procès.

Partager cet article