Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN SOLDAT DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PLAIDE COUPABLE DE MEURTRE

9 Février 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

UN SOLDAT DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PLAIDE COUPABLE DE MEURTRE

Cet assassinat fut jugé par certains spécialistes comme le « meurtre le plus stupide » dans l’histoire de la Cosa Nostra. En 2012, en pleine rue et devant plusieurs témoins, Gino DiPIetro, un Associé de la famille de Philadelphie, qui collaborait avec le FBI après son arrestation dans une affaire de drogue, fut exécuté par un homme cagoulé de plusieurs balles dans le corps. Le tueur s’enfuira tranquillement a bord d’une Honda Pilot, laissant le temps à plusieurs témoins de la scène de noter la plaque d’immatriculation. Rapidement, les policiers découvrirent que la voiture appartenait à un certains Anthony Nicodemo (voir photo), un Soldat de la famille de Philadelphie, soupçonné déjà dans plusieurs meurtres. Quelques minutes plus tard seulement après cet assassinat, les policiers se présentèrent au domicile du mafieux et trouvèrent en plus de son véhicule, un 357 Magnum, qui se révéla être par la suite l’arme utilisée dans ce crime, et ils virent surtout un individu en état de stress absolu, suant abondamment, pour eux, ils ne faisaient aucun doute qu’Anthony Nicodemo était à l’origine de ce meurtre. Tout de suite, ce dernier fut inculpé de cet assassinat et incarcéré sans caution possible. Les preuves qu’accumulaient les autorités judiciaires prévoyaient un avenir très sombre pour le Soldat de la famille Philadelphie, qui pouvait terminer désormais sa vie derrière les barreaux. Pendant un certains temps, certains journalistes pensaient que ce dernier allait décider de collaborer avec la justice Américaine, qui à cette époque sortait très honteusement de deux procès fédéraux contre Joseph Ligambi et George Borgesi, qui se soldera par des acquittements. Anthony Nicodemo, sait en effet beaucoup de choses sur les affaires de la famille mafieuse et aurait pu apporter un éclaircissement certains sur plusieurs meurtres non résolus, dont celui du Soldat John "Johnny Gongs" Casasanto, dont il est toujours considéré comme le principal suspect. Mais Anthony Nicodemo ne craqua pas et tenta sa chance lors d’un procès qui s’ouvrit en Mai dernier. Même étant identifié très clairement comme un membre de la famille de Philadelphie, les procureurs avaient l’obligation de ne pas parler de son activité criminel dans la Cosa Nostra, mais seulement de se concentrer sur les faits. Rapidement, l’avocat d’Anthony Nicodemo tenta un coup de poker, il essaya de faire croire aux jurés que son client était une victime dans cette affaire, et se lança dans un « discours passionné » mélangeant « intrigue policière » et « séquestration », voulant démontrer que son client avait été pris en otage par un individu non-identifié et qu’il l’aurait ordonné de le conduire sur la scène de crime, pas très crédible. Oui le véhicule, la Honda Pilot était bien le sien, mais il fut obligé sous la menace d’un individu armé de « rouler » pour quitter le quartier ou avait eu lieu le meurtre, il était alors au mauvais endroit au mauvais moment. Finalement, à la surprise générale, le procès s’arrêta brusquement. La police surveillait depuis l’ouverture du procès, des membres de la famille d’Anthony Nicodemo, et s’aperçurent que ces derniers avaient pris contact avec un des jurés dans cette affaire, habitant dans le sud de Philadelphie, une zone à forte densité mafieuse. Avant cette histoire, deux jurés avaient déjà étaient exclus pour des raisons encore inconnus, et cette tentative d’approche sur un nouveau juré, fit que le juge décida d’arrêter le procès pour le remettre à une date ultérieure, et pourquoi pas en dehors de Philadelphie. Vendredi dernier, alors que le deuxième procès allait commencer ce lundi, Anthony Nicodemo décida finalement de plaider coupable des charges retenues contre lui, évitant de ce fait une peine de prison à perpétuité. Vêtu d’une chemise bleue et d’une cravate, le Soldat de la famille de Philadelphie ne prononça que trois fois le mot « coupable » devant le juge, Jeffrey P. Minehart. Il plaida coupable, d’assassinat, de complot, et de port d’arme illégal, des accusations qui l’amenèrent à être condamné à un minimum de vingt cinq années derrière les barreaux : « Anthony a pris cette décision car il risquait la prison à vie dans cette histoire. En plaidant coupable, il a de bonne chance de revenir un jour chez lui » déclara son avocat. En acceptant de plaider coupable, Anthony Nicodemo mit surement fin aux rumeurs d’une éventuelle collaboration avec la justice Américaine, le Soldat de la famille de Philadalphie, respectant l’omerta jusqu’au bout. Se tournant vers sa famille présente dans la salle, il leur glissa un dernier sourire, avant de partir menotter, accompagné des US-Marshalls. Agé de quarante deux ans, Anthony Nicodemo pourrait être admissible à une libération conditionnelle en 2038, il aura alors soixante six ans : « Ce jeune gars est un dinosaure. Regardez tous les jeunes de son âge qui se sont fait prendre et qui ont coopéré, lui il est de la vieille école » déclara un de ses proches. Pour la famille de Gino DiPietro, présente lors du verdict, ceci est un « réel soulagement », elle pourra en effet à partir de ce verdict commencer calmement leur deuil.

Partager cet article