Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

AUCUNE CLÉMENCE POUR UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE GAMBINO

12 Février 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino

AUCUNE CLÉMENCE POUR UN ASSOCIÉ  DE LA FAMILLE GAMBINO

« On peut avoir participé à un meurtre pour le compte de la Mafia et être un individu ayant un sens moral ». C’est ce qu’a voulu prouver l’avocat de Luigi Grasso (voir photo), Alex Grosshtern devant un juge fédéral la semaine dernière. Son client est un Associé de la famille Gambino, qui fut arrêté il y a quelques années avec Hector Pagan (Ex beau-fils de l’ancien Consigliere de la famille Bonanno, Anthony Graziano) pour avoir participé au meurtre de James Donovan, un Associé de la famille Lucchese. Très rapidement dans cette affaire, Hector Pagan qui jouait les vedettes dans une émission de télé réalité, tout en occupant un « poste » d’Associé dans la famille Bonanno, avait décidé de collaborer pour échapper à la prison à vie. Quant-à Luigi Grasso et le troisième accusé dans cette affaire, Richard Riccardi, ils décidèrent de tenter leur chance dans un procès, qui se soldera par un verdict de culpabilité pour toutes les charges retenues contre eux (Richard Riccardi et Luigi Grasso seront condamnés à des peines supérieures à trente années dans une prison fédérale). Après ce verdict, l’Associé de la famille Gambino en avait terminé avec sa carrière criminelle et il savait que quand il sortirait de cet enfer carcéral, il serait une personne âgée. Pour Luigi Grasso, il fallait donc trouver un moyen pour attendrir le juge en charge de cette affaire, dans l’espoir que ce dernier abaisse sa peine de prison. Pendant son procès, Luigi Grasso était incarcéré au Métropolitan Center à New-York et sauva la vie d’un prisonnier qui tenta de se suicider par pendaison. Dans ce centre fédéral, les cellules sont la plupart du temps ouvertes la journée, laissant les prisonniers libres de leur mouvements, pouvant se balader dans leur bloc, sous la surveillance des gardiens. Le détenu en détresse, qui ne fut pas identifié tout de suite par les autorités, s’était servi d’un tee-shirt qu’il avait fait agrandir pour se pendre à une barre qui se trouvait en haut de sa cellule. En voyant la scène, Luigi Grasso, n’hésita pas une seule seconde et se précipita sur le prisonnier et le souleva de toute ses forces, demandant aux gardiens présents à proximité de venir l’aider, il venait alors de sauver la vie d’un individu : « J’étais assis sur ma couchette en train de lire des papiers concernant mon procès, quand je vis ce détenu en train de se pendre. Je l’ai donc soulevé pour qu’il puisse respirer » déclara Luigi Grasso devant le juge fédéral. Au départ, Luigi Grasso avait demandé une nouvelle audience devant le juge pour avoir un nouveau procès dans cette affaire. Avec l’aide de son avocat, il avait déclaré que le témoignage de son ancien complice, Hector Pagan, pendant tout le procès était rempli de mensonges et que les preuves n’étaient pas si évidentes que ça. En effet, pour lui, il reconnait bien qu’il avait participé à ce braquage qui a très mal tourné, mais dans cette histoire, le tireur c’était Hector Pagan, qui s’en sortira d'ailleurs très confortablement avec une peine de onze ans de prison. En aidant ce prisonnier, il espérait changer son image de « gros bras » pour la famille Gambino, en un individu ayant un sens moral, prêt à aider les autres. Il espérait que ce sauvetage allait « attendrir » le juge et qu’il accorderait alors l’ouverture d’un nouveau procès et pourquoi pas être être de nouveau libre plus rapidement. En arrivant dans la cour fédéral de Manhattan, Luigi Grasso était assez confiant, surtout que le juge commença son élocution par : « Vous avez aidé un détenu qui avez besoin d’aide, je vous remercie Monsieur Grasso ». Mais quelques minutes plus tard, il rejeta avec grande fermeté la demande de Luigi Grasso de tenter une nouvelle fois sa chance dans un nouveau procès : « En faisant ce qu’il a fait, mon client a montré son vrai caractère » tenta de se justifier son avocat, mais Luigi Grasso, devra purger ses trente huit années dans une prison fédérale. Le juge fédéral John Glesson, avait remercié Luigi Grasso, mais il ressentait une forte empathie pour Luigi Grasso. En effet, lors du premier procès, ce dernier n’avait pas hésité à dire que l’Associé de la famille Gambino était largement à « blâmer » dans cet assassinat, jugeant que c’était « une conséquence naturelle de la vie qu’il pouvait mener depuis des années ». Récemment, dans l’émission de télé réalité « Mob Wives » diffusée sur la chaine VH1, suivant la vie de femmes ayant des membres de leurs familles dans la Cosa Nostra, Angela Raiola, nièce d’un ancien Capitaine de la famille Genovese, Salvatore « Sally Dogs » Lombardi et cousine de Luigi Grasso, raconta que oui son cousin avait fait « quelque chose de mal », mais qu’il aurait du faire « moins de temps que ce putain de rat d’Hector ».

Partager cet article