Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

PORTRAIT DES DIFFERENTS MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT COLLABORÉ AVEC LA JUSTICE - PARTIE 3

10 Janvier 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

Phil Leonetti – Underboss – Famille de Philadelphie : Neveu de l’un des Parrains les plus sanguinaires de la Cosa Nostra, Nicodemo Scarfo Sr, Phil Leonetti a occupé pendant près de trois années, le poste d’Underboss de la famille de Philadelphie de 1986 à 1989. Reconnu coupable de plusieurs charges fédérales, un an après l’emprisonnement de Nicodemo Scaro Sr à une peine de prison à perpétuité, Phil Leonetti décida de coopérer avec le gouvernement pour baisser sa peine d’emprisonnement. Sa volonté de retourner sa veste, venait aussi du fait que la relation qu’il entretenait avec son oncle, était de plus en plus tendue. Nicodemo Scarfo Sr, devenait d’après Phil Leonetti de plus en plus « paranoïaque » et détruisait petit à petit la famille de Philadelphie en raison de son régime régi par la terreur. Au départ, il devait commencer à témoigner dans le procès contre le Parrain de la famille Gambino à la fin des années 1980, John Gotti, mais Salvatore Gravano, l’Underboss de ce dernier décida à son tour de collaborer avec le FBI, prenant sa place à la barre des témoins Au final, après avoir aidé la justice Américaine à faire condamner plusieurs mafieux à des longues peines de prison, Phil Leonetti ne purgea que cinq années de prison. Aujourd’hui, il vit avec sa famille dans le programme de protection des témoins et à un travail légitime. Il aide encore la justice dans les procès contres des membres de la Cosa Nostra et intervient de temps en temps dans des documentaires sur le crime organisé.

Salvatore Vitale – Underboss - Famille Bonanno : En 2003, FBI lança une opération contre les membres de la famille Bonanno, le Parrain en exercice à cette époque, Joseph Massino et son beau-frère, qui occupait le poste d’Underboss, furent accusés de plusieurs meurtres et racket tenant de la loi RICO. Salvatore Vitale décida de coopérer avec la justice Américaine, quand il apprit que Joseph Massino avait l’intention de lancer un contrat contre ce dernier. Il faut dire, que le Parrain hésitait très fortement à faire ce genre de chose. L’assassiner pouvait créer un séisme dans la famille Bonanno, mais aussi dans sa « vraie » famille, sa femme Joséphine étant la sœur de Salvatore Vitale. Vincent Basciano, qui fut promu Acting Boss après l’incarcération de Joseph Massino, avait « analysé » les déplacements de l’Underboss de la famille Bonanno, et s’était rendu compte que Salvatore Vitale faisait souvent du sport dans une salle à New-York. Son plan était donc simple, il avait prévu de le descendre à sa sortie, mais l’ordre n’arriva finalement jamais. Salvatore Vitale fut le troisième Underboss de la Cosa Nostra à coopérer avec la justice Américaine, et sa collaboration entraina la collaboration de plusieurs membres de la famille Bonanno. Il occupait le poste de Sous-Chef, et même si Joseph Massino l’avait assez isolé ces derniers temps, il savait beaucoup de choses sur les activités criminelles de la famille mafieuse. Son témoignage permit de faire condamner entre autre l’ancien Parrain de la famille Bonanno, à une peine de prison à perpétuité et d’identifier près de cinq cent individus appartenant ou étant reliés de près ou de loin à la Cosa Nostra. Son témoignage fut jugé « extraordinaire » par la justice Américaine, permettant de résoudre des crimes orchestrés par la Cosa Nostra depuis plusieurs décennies et donnant un schéma précis de l’organisation actuelle de la famille Bonanno et des autres familles de New-York. Aujourd’hui, Salvatore Vitale à été libéré de prison et continue à intervenir dans différents procès contre des membres de la Cosa Nostra et à intégrer avec sa famille le programme de protection des témoins.

Vincent « The Fish » Cafaro – Capitaine – Famille Genovese : Capitaine dans la famille Genovese, et ancien protégé d’Anthony « Fat Tony » Salerno, Vincent Cafaro décida de collaborer avec le gouvernement fédéral, après une arrestation pour racket en 1986. Chose assez rare dans cette famille qui ne compte que quelques repentis, Vincent Cafaro fut libéré sous caution du Métropolitan Center à New-York, pour pouvoir enregistrer des membres de son ancienne famille dans différentes réunions. Il décrivit par écrit et oralement comment Vincent « The Chin » Gigante, Parrain de la famille Genovese de 1981 à 2005, avait profité d’un accident vasculaire cérébral d’Anthony Salerno, pour prendre le contrôle de la famille et laisser croire le FBI qu’Anthony Salerno était le vrai Boss dans cette histoire. Cette technique permettra à Vincent Gigante d’éviter le procès dit de « La Commission » et de laisser condamner Anthony Salerno à une peine de cent ans de prison en 1988. Lors du procès contre Liborio « Barney » Bellomo, un membre de haut rang de la famille Genovese en 1988, Vincent Cafaro refusera de répondre à plusieurs questions, ce dernier craignant pour la vie de membres de sa vraie famille, allant même jusqu'à demander de rompre son « contrat » de coopération entre lui et la justice Américaine. Finalement, Vincent Cafaro interviendra de nouveux dans différents procès contre d’autres membres de la Cosa Nostra et il est encore au jour d’aujourd’hui dans le programme de protection des témoins.

Frank Calabrese Jr – Soldat – Outfit : Fils d’un célèbre Capitaine de la Outfit, Frank « Frankie Beeze » Calabrese Sr. Frank Calabrese Jr est né ans une famille dévouée entièrement à la Cosa Nostra. En plus de son père, son oncle Nick Calabrese, tristement célèbre pour avoir participé à plusieurs meurtres mafieux, fut identifié comme un membre initié de l’Outfit. Frank Calabrese Jr, après plusieurs années passées dans cette organisation criminelle, ce dernier essaya à différentes reprises de quitter cette vie en ouvrant des restaurants et à avoir enfin un travail légitime, mais son père l’en empêcha en réclamant, l'obligeant à retourner dans sa carrière criminelle. En Juillet 1995, ce dernier et son père furent reconnus coupables de racket condamnés à plusieurs années de prison, se retrouvant dans le même pénitencier fédéral, à Milan dans le Michigan. Frank Calabrese Jr, profita alors de cette occasion pour vaincre son addiction à la drogue et commencer à coopérer avec le gouvernement fédéral. En enregistrant son père dans la cour de la prison, il permit d’inculper ce dernier et d’autres membres de l’Outfit dans le procès dit des « Secrets de famille ». Risquant une peine de prison à perpétuité, son oncle, Nick Calabrese, décida à son tour de coopérer avec la justice, c’était alors le début de la fin pour Frank Calabrese Sr. Pendant le procès, Frank Calabrese Jr viendra témoigner contre son père, racontant son histoire dans l’Outfit et expliquant les crimes mafieux qu’a pu commettre ce dernier pendant toutes ces années. Face à toutes ces preuves, il fut condamné à la prison à perpétuité, et déclara après le verdict, que son frère et son fils n'étaient que des menteurs, qu’il n’avait tué personne, et que surtout, il n’était pas un membre initié de l’Outfit. Finalement, avant de pouvoir faire appel et déjà très malade, Frank Calabrese mourut en prison en 2012. Son Oncle Nick Calabrese sera condamné à douze ans de prison, et il est aujourd’hui rentré dans le programme de protection des témoins. Pour Frank Calabrese Jr, il est lui aussi sous protection policière, profitant de sa nouvelle vie, pour écrire un livre et participer à différents débats télévisés.

Partager cet article