Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNÉ A TROIS ANS DE PRISON

17 Décembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Genovese

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNÉ A TROIS ANS DE PRISON

Arrêté en 2012 sur des accusations de racket et d’extorsion, le Capitaine de la famille Genovese, Conrad Ianniello, arriva paisiblement au tribunal fédéral de New-York pour recevoir son verdict. Il y a deux ans, il avait été accusé par la justice Américaine, d’avoir comploté avec plusieurs membres et Associés de la famille Genovese, pour essayer d’extorquer des commerçants, lors de la traditionnelle fête de San Gennaro qui se déroule chaque année dans le Little Italy et ses enivrons. D’après le FBI, Conrad Ianniello a une carrière criminelle qui s’étale sur près de quarante années. Neveu d’un célèbre Capitaine de la famille Genovese, Matthew « Matty The Horse « Ianniello (voir photo), décédé en 2012, Conrad Ianniello a toujours vécu pour la Cosa Nostra, enfreignant la loi à plusieurs reprises avec pour seul but, faire gagner de l’argent à sa famille. Risquant jusqu'à vingt ans de prison, il avait décidé de plaider coupable en 2013, réduisant considérablement la peine encourue initialement. Mais en arrivant devant le juge fédéral Nicholas Garaufis, Conrad Ianniello ne s’attendait pas à se faire autant « sermonner ». Nicholas Garaufis est habitué à recevoir devant lui des membres de la Cosa Nostra. C’est ce dernier qui avait présidé le procès contre l’ancien Parrain de la famille Bonanno Joseph Massino, c’est aussi lui qui avait fait condamner l’ancien Parrain de la famille Rizzuto, Vito Rizzuto en 2007 à dix années de prison pour sa participation dans un triple meurtre lié à la Cosa Nostra en 1981. Avant de prendre la parole, Nicholas Garaufis fit passé un enregistrement, ou on pouvait entendre Conrad Ianniello menacé explicitement un membre d’un syndicat récalcitrant : « On va faire ça de manière diplomatique, mais si ça ne marche pas, je vais lui péter la gueule » déclara t’il à un membre de la famille Genovese. « Vous êtes quelqu’un de mauvais, votre comportement me dégoute » déclara Nicholas Gauraufis. Surement surpris par cette déclaration, Conrad Ianniello se retourna auprès de sa famille, et leur présenta ses excuses, une chose que le juge fédéral n’apprécia pas tellement : « Je suis fatigué de voir dans cette salle d’audience, des truands comme vous, qui s’excusent toujours auprès de leur famille, mais jamais pour les victimes ou pour leur pays ». Après cette déclaration, le juge fédéral Nicholas Garaufis, condamna le Capitaine de la famille Genovese, à trois années de prison. Âgé de soixante et onze ans, Conrad Ianniello demandera surement un allégement de sa peine, pour pouvoir l’effectuer par une détention à domicile, car le mafieux sortit libre du tribunal. Dès sa sortie, il se fit alpaguer par des journalistes, qui lui demandèrent si le Capitaine de le famille Genovese avait un petit mot d’excuse pour les victimes dans cette histoire. Conrad Ianniello ne répondit pas, seul son avocat présent à ses côtés déclara : « Nous n'avons rien à dire ». S’éloignant petit à petit du tribunal, un autre photographe continua à suivre Conrad Ianniello, qui était aussi accompagné de sa femme. Visiblement très énervé par ce comportement, le mafieux se tourna vers le photographe et lu balança : « Fais gaffe à toi ou je vais te casser la tête », ce dernier s’exécuta et s’arrêta de les suivre, malgré son âge avancé, Conrad Ianniello, n’avait pas perdu son comportement de gangster.

Partager cet article