Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE N'A PLUS LES MOYENS POUR SE DÉFENDRE

20 Décembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE N'A PLUS LES MOYENS POUR SE DÉFENDRE

Malgré une grosse performance de son avocat lors du dernier procès, Ron Galati (voir photo), surnommé le « Don Corleone » de la réparation automobile dans le Sud de Philadelphie, avait été reconnu coupable en Octobre dernier, d’avoir commandité la tentative d’assassinat contre son ex beau-fils Andrew Tuono et sur un garagiste concurrent qui collaborait avec la justice Américaine, Joseph Rao et son fils (Voir Article : « Guilty »). Aujourd’hui, Ron Galati qui est âgé de soixante quatre ans, est toujours incarcéré au Curran-Fromhold Correctional Facility de Philadelphie, ou il attend « paisiblement » la date de son prochain procès pour une fraude à l’assurance, qui lui aurait rapporté d’après les procureurs fédéraux près de cinq millions de dollars. Alors que Ron Galati, risque une peine entre vingt et trente ans de prison après avoir été reconnu coupable lors de son dernier procès, ce qui équivaut au vu de son âge avancé à une condamnation à mort, le ministère public lui a notifié par écrit, qu’il serait aussi jugé pour cette nouvelle affaire. Les procureurs fédéraux accusent Ron Galati d’avoir avec l’aide de membres de la famille de Philadelphie, endommagé plusieurs véhicules volontairement, pour que les clients puissent réparer leurs voitures dans son garage. Le plan était simple, Ron Galati faisait un double des clés quand un client venait chez lui pour faire quelques travaux sur son véhicule. Une fois la voiture sortie, Ron Galati distribuait les clés à des membres de la Cosa Nostra, pour que ces derniers puissent les voler en toute sécurité, généralement en pleine nuit. Une fois à l’intérieur, ils en profitaient pour les endommager volontairement, pour par la suite, toucher une partie des bénéfices liés aux activités de l’Associé de la famille de Philadelphie. Avec ce stratagème, les bénéfices de l’Américan Collision Inc, la garage de Ron Galati, avaient considérablement augmenté : « Ron Galati a inventé avec son équipe pendant plusieurs années, des scénarios d’accidents pour toucher illégalement l’argent des différents assurances » déclara un des procureurs en charge du dossier. L’une d’entre elle, outre le vol des véhicules, consistait à « simuler » un accident avec un cerf, très présents dans les environs. Ron Galati avait même stocké dans son garage, plusieurs carcasses de l'animal et plusieurs litres de sang qui étaient ensuite mis à l’intérieur du véhicule et pris en photo par le garage pour prouver l’accident auprès des assurances. Les dégâts occasionnés étaient généralement très importants, et les assurances remboursaient sans sourcilier Ron Galati des dommages effectués. Pour la famille de l'Associé de la famille de Philadelphie, ce nouveau procès ne changera rien, ce dernier se préparant déjà à passer le reste de sa vie en prison, en fait le plus gros problème pour Ron Galati dans cette affaire, et que son avocat Anthony Voci, brillant orateur, ne pourra pas le défendre. Ce dernier avait déclaré peu après le nouveau procès, que l’Associé de la famille de Philadelphie, n’avait plus les ressources nécessaires pour faire appel à lui, qu’il avait perdu beaucoup d’argent ces derniers temps en frais de justice, et que pour le prochain procès, son ancien client ferait appel à un avocat commis d’office. Lors de sa présentation devant le juge en charge de cette affaire, Jeffrey Minehart, Ron Galati, déclara qu’il demandait l’aide du gouvernement fédéral pour pouvoir le défendre, se justifiant que ses « revenus modestes »,soit près de 1100 dollars par mois de revenus grâce à son activité, plus 1000 dollars par mois de supplément en raison d'une location de terrain, ne permettaient pas de pouvoir s'offrir les services d'un avocat. Mais pour les procureurs, l’Associé de la famille de Philadelphie n’a peut être pas les revenues nécessaires pour se faire assister par le meilleur avocat du pays, mais il a bien les moyens de se défendre. D’après eux, les contribuables ne devraient pas payer la défense d’une personne qui a gagné des millions de dollars en enfreignant la loi à plusieurs reprises, les autorités affirmèrent même que Ron Galati avait encaissé personnellement près d’un million de dollars de chèques venant de l’assurance. Le fils de l’accusé, Ron Galati Jr, que les autorités avaient soupçonné d’être très actif dans cette escroquerie, déclara à la presse : « Il n’a plus d’argent. Lors du dernier procès, ce sont des membres de notre famille et des amis qui nous avaient prêté de l’argent ». Des propos qui peuvent paraitre contradictoires avec les enregistrements passés lors du dernier procès, ou on pouvait entendre Ron Galati, donner près de vingt mille dollars en cash à des tueurs à gages pour faire assassiner son ex beau-fils Andrew Tuono. L’Associé de la famille de Philadelphie a-t-il vraiment des problèmes d’argent, ou veut-il préserver les intérêts de sa famille, complètement décomposée, depuis que sa fille,Tiffany Galati, avait témoigné contre lui lors de son dernier procès pour tentative d’assassinat.

Partager cet article