Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA FAMILLE DE PHILADELPHIE DANS L'INCERTITUDE

26 Décembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

LA FAMILLE DE PHILADELPHIE DANS L'INCERTITUDE

La famille de Philadelphie est en pleine incertitude et des conflits internes pourraient très bien ressurgir dans les mois qui arrivent. La raison ? des tensions règnent entre certains membres de la famille, qui veulent pour la plupart avoir une place importante dans le comité de décision d’une des familles les pus violentes de la Cosa Nostra aux États-Unis. A l’heure actuelle, elle serait dirigée par Joseph « Joey » Merlino (voir photo), depuis l’État de la Floride. Mais ce dernier, qui vient d’être condamné à près de quatre mois de prison pour avoir enfin ses contraintes liées à sa liberté surveillée (Voir article : retour à la case prison pour le Parrain de la famille de Philadelphie), n’a pas la possibilité au jour d'aujourd'hui, de pouvoir résoudre les conflits et gérer comme il le faut sa famille. D’après le FBI, en raison de ses difficultés, Joey Merlino, a demandé à un de ses proches Steven « Stevie Handsome » Mazzone de gérer les activités courantes et surtout essayer de résoudre les conflits grandissants entre les membres. Libéré d’une prison fédérale en 2008 et âgé de cinquante ans, Steven Mazzone reste une personne influente, respectée et assez charismatique pour savoir résoudre ce genre de problèmes. Pour l’aider à sa tache, une autre personne, proche de Joey Merlino est la pour le seconder, il s’agit de John « Johnny Chang » Ciancaglini, qui aurait été promu au poste d’Underboss. Le problème, est que certains membres, qui ont eux aussi passé de nombreuses années en prison pour divers crimes fédéraux, ne sont pas satisfaits de l’actuelle gestion de la famille. L’un de ses membres, Phil Narducci, un ancien lieutenant de Nicodemo Scarfo Sr pourrait s'avérer une « menace » pour Joey Merlino. Libéré d’une prison fédérale en 2012, il y avait passé près de vingt quatre ans, après avoir été condamné en 1988 pour plusieurs meurtres. Extrêmement respecté et âgé d’une cinquantaine d’année, « Phil Narducci est un tueur de sang froid » selon le FBI et sa parole compte encore. Contraint lui aussi à des contraintes très strictes sur sa liberté surveillé, il aurait pris le contrôle de plusieurs boîtes de nuit avec l’aide de son neveu, des établissements contrôlés par la famille de Philadelphie. Capitaine d’une équipe composée de plusieurs individus, indépendant, il continue tout de même à verser une part de ses bénéficies à Steven Mazzone, « par principe » d’après le gouvernement fédéral. D’après la justice Américaine, Phil Narducci n’est pas en très bon terme avec les amis de Joey Merlino, qu’il considère comme des « crétins » qui ont semé la pagaille dans la famille après la condamnation de Nicodemo Scarfo Sr à une peine de prison à perpétuité. Alors qu’il était incarcéré, Phil Narducci a pu voir à ses dépends, comment Joey Merlino avait semé la terreur pour prendre le pouvoir au début des années 1990. Une série d’assassinats contre l’entourage de l’ancien Parrain John « Giovanni » Stanfa avait été lancé, qui se termina après la condamnation de ce dernier à une peine de prison à perpétuité en 1994. La famille de Philadelphie ne trouva qu’une certaine stabilité qu’au début des années 2000, quand l’ancien Acting Boss Joseph « Uncle Joe » Ligambi, fut promu pour gérer les activités criminelles de la famille. De nature discrète et plus posé que ses prédécesseurs, Joseph Ligambi, réorganisa de fond en comble la « borgata » en s’appuyant sur des individus à forte personnalité et proche de Joey Merlino, comme l’ancien Consigliere, George « Georgie Boy » Borgesi. Ce dernier qui fut condamné en 2001, à une longue peine de prison pour racket et libéré en 2014, est mécontent de sa place actuelle au sein de la hiérarchie mafieuse. Geroge Borgesi aimerait reprendre une partie de son secteur qui fut donné à John Ciancaglini, mais Steven Mazzone refusa à plusieurs reprises, considérant qu’il avait « trop de choses à prouver » et que ses excès de colère peuvent perturber les activités criminelles de la famille de Philadelphie. Après son acquittement en Janvier 2014, Joseph Ligambi, se retira petit à petit de la famille, préférant profiter de sa « retraite » avec sa vraie famille entre ses différentes résidences à Philadelphie et en Floride. Pour certains, il occuperait encore le poste de Consgiliere, mais pour d’autre, ce dernier laisserait sa place très volontiers si quelqu’un l’a voulait, et cela pour être le cas, avec le retour de Joseph « Chickie » Ciancaglini. Membre initié de la Cosa Nostra depuis les années 1960, Joseph Ciancaglini, fut condamné à quarante cinq ans de prison pour le meurtre du Capitaine, Frank « Barracuda Frank » Sindone en 1988, une peine qu’il accepta sa peine sans broncher. Depuis début Décembre, Joseph Ciancaglini fut transféré dans une maison de transition à Philadelphie, pour une libération prévue en Mars 2015 : « Joseph Ciancaglini est vénéré dans le crime organisé. Ceux qui sont au pouvoir actuellement, travaillaient pour lui quand ils étaient plus jeunes. Il a toujours eu la réputation d’être un tueur, puis il a fait plus de vingt cinq ans de prison sans sourciller » déclara une source judiciaire. L’ancien Capitaine de la famille de Philadelphie aura lui aussi des contraintes très strictes liées à sa liberté surveillée, mais une place de Consigliere dans la famille de Philadelphie lui serait complètement ouverte si ce dernier voulait le poste. Aujourd’hui le père et le fils, sont susceptibles de faire des affaire ensemble, une première depuis plus de trente ans. A l’égard de tout le respect qu’il a pu accumuler avec ses années d’incarcération, personne dans la famille ne pourrait s’opposer à un poste dans la « hiérarchie ». De plus d’après la justice Américaine, depuis quelques semaines énormément d’argent ont été transité dans sa direction, le signe d’un futur retour ?.

Partager cet article