Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO RÉCOMPENSÉ POUR SA COLLABORATION

9 Novembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO RÉCOMPENSÉ  POUR SA COLLABORATION

Frank Coppa, est un ancien Capitaine de la famille Bonanno. En 2002, quelques mois avant que le Parrain en exercice, Joseph Massino se fasse arrêter, ce dernier avait été condamné à près de sept ans dans une prison fédérale pour fraudes boursières. Mais le mafieux qui était âgé à l’époque d’une soixantaine d’années, en avait plus qu’assez d’être incarcéré, et avait commencé à purgé sa peine de la pire des manières, en pleurant devant les détenus. Après cet incident, Frank Coppa devint très vite la risée auprès des autres membres de la famille Bonanno, les mafieux ne comprenaient pas pourquoi un membre initié de la Cosa Nostra, puisse se comporter de la sorte devant les autres détenus, pour eux, un mafieux, est avant tout un « homme d'honneur » et doit purger sa peine « sans broncher». Dans ce cercle très fermé, un tel comportement est pire que la mort, Frank Coppa a perdu tout le respect accumulé après des années au service de la famille Bonanno et maintenant, plus grand monde ne voulait en entendre parler. Mais pour ce dernier, cela ne changeait pas grand-chose et pour éviter la prison, il n’avait plus qu’une seule solution, collaborer avec la justice et le Capitaine de la famille Bonanno en savait beaucoup sur les affaires illégales de la famille mafieuse et de son Parrain, dont il était très proche. Frank Coppa était un membre initié, mais ce n’était pas un « gros bras », c’était plus un mafieux à col banc, qui gagnait des millions de dollars grâce au « Pump and dump » (Cela consiste à présenter une action ordinaire comme une affaire dans laquelle investir et créé de cette manière une demande artificielle surélevée. Les fraudeurs revendent ensuite leurs actions au prix le plus fort, avant qu’elles reviennent à un cours normal). Sa faculté à ramener de l’argent sans se faire prendre, le mena au plus haute sphère de la hiérarchie de la famille Bonanno. Joseph Massino appréciait beaucoup Frank Coppa, ils étaient devenus très proche, non seulement car ce dernier lui ramenait énormément d’argent, mais aussi car la femme de Frank Coppa, s’entendait très bien avec la femme de l’ancien Parrain des Bonanno, Joséphine. D’ailleurs le Capitaine de la famille Bonanno, avait célébré l’un des anniversaires de mariage de Joseph Massino et sa femme Joséphine, à la fin des années 1990, à Paris. Les quelques clichés, montrent les deux amis mangeaient dans les meilleurs restaurants, tout en rigolant ou entrain de poser devant des passants, qui ne savaient sans doute pas que les deux individus en question étaient des membres très influents de la Cosa Nostra. La coopération de Frank Coppa, arriva à un moment ou la famille Bonanno était encore relativement épargnée par le FBI, mais la décision de ce dernier de collaborer avec la justice entraina petit à petit cette dernière dans un énorme gouffre. L’un des Soldats dans l’équipe de Frank Coppa, Richard « Shellackhead » Cantarella fut arrêté pour plusieurs charges fédérales et décida lui aussi de trahir l’omerta, puis ce fut le tour de l’ancien Underboss, Salvatore Vitale et du Capitaine, Frank Lino. Frank Coppa fut sans nul doute l’un des premiers maillons de la chaine qui renversa Joseph Massino de son « trône », celui qui était encore surnommée « The Last Don » par les médias Américains au début des années 2000, ne savait pas que la désertion de son ancien ami, allait entrainer une vague de retournement aussi importante dans sa propre famille. Frank Coppa, n’en savait pas autant que l’ancien Underboss de la famille Gambino, Salvatore Gravano qui avait décidé de collaborer au début des années 1990 contre John Gotti, mais il en savait assez contre la famille Bonanno et cela était le principal pour les procureurs fédéraux. Il en savait particulièrement sur le meurtre de Dominick « Sonny Black » Napolitano, un Capitaine de la famille Bonanno, qui fut connu pour avoir « travaillé » avec l’agent infiltré du FBI, Joseph D. Pistonne et assassiné en Août 1981. Le témoignage de Frank Coppa, couplé à celui des anciens lieutenants de Joseph Massino, fut complètement dévastateur pour la famille mafieuse, qui ne retrouva qu’une certaine stabilité qu’au début des années 2010, soit pratiquement près de dix ans après les faits. C’est vêtu d’une veste noire, d’une chemise blanche et d’une cravate rouge, l’ancien mafieux aujourd’hui âgé de soixante treize ans, avait du mal à se déplacer dans le tribunal fédéral, ou le juge Nicholas Garaufis, un habitué des membres de la Cosa Nostra allait rendre son verdict. Pour ce dernier, « Même si Frank Coppa a commis des actes terribles et qu’il a participé à plusieurs crimes pour le compte de la famille Bonanno, il a aussi tout fait pour pouvoir réparer ses erreurs.» Sa coopération et son état de santé très fragile, ont poussé le juge à rendre un verdict clément. Se levant difficilement, Frank Coppa déclara : « Je suis vraiment désolé pour les gens que j’ai pu blesser. »

Partager cet article