Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

"TOUTE COOPÉRATION MÉRITE RÉCOMPENSE "

18 Novembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Gambino

"TOUTE COOPÉRATION MÉRITE  RÉCOMPENSE "

Un Associé de la famille Gambino, et fils d’un ancien Capitaine de la famille mafieuse, Anthony « Fat Andy » Rugianno (voir photo) (décédé en 1999, après avoir purgé près de treize années pour racket), a été récompensé en début de semaine dernière pour sa coopération avec la justice dans plusieurs affaires contre la Cosa Nostra. Ironiquement, son père détestait les « rats » et quand son fils décida de collaborer avec le gouvernement fédéral en 2007, une vieille habitante du quartier d’Ozone Park, ou ce dernier avait ses repères et y tenait même un club social, avait déclaré à un journaliste présent ce jour là : « Son père doit se retourner dans sa tombe, je pense qu’il l’aurait tué s’il avait été encore en vie ». Cette habitante avait été surprise de voir que du jour au lendemain, la maison occupée par Anthony Ruggiano Jr et sa femme, avait été désertée, le motif était assez simple, le gouvernement fédéral, les avait placé dans en endroit tenu secret. Son père avait crée avec plusieurs amis, au début des années 1960, le « Liberty Café », un repère ou les différents membres de la famille Gambino se réunissaient, pour jouer aux cartes, boire un verre, parler affaires, et de temps en temps pour commettre des meurtres. C’est pour l’un de ses meurtres, qu’Anthony Ruggiano Jr fut accusé en 2007, celui de l’Associé de la famille Gambino, Frank « Geeky » Boccia, assassiné dans la cour arrière du club social en 1988. Ce dernier était le beau frère, d’Anthony Ruggiano Sr, et avait agressé volontairement la belle-mère du Capitaine de la famille Gambino, en l'insultant et plus grave encore, en la poussant dans les escaliers. A cette époque, le vieux mafieux, venait de commencer à purger une peine pour racket, et la relation qu’il entretenait avec le Parrain de la famille Gambino, fraichement élu, John Gotti, n’était pas au beau fixe. Il faut dire, que « Fat Andy » comme il était surnommait, était un mafieux de la vieille école, initié dans les années 1950 sous le règne d’Albert Anastasia, qui avait refusé à plusieurs reprises de venir témoigner devant un grand jury, et avait même réussi à échapper pendant près de deux ans au FBI, alors qu’il était accusé de racket fédéral, en se faisant passer pour un membre des Hells Angels (il s'était fait pousser la barbe pour l'occasion), célèbre gang de motards. Il était un membre extrêmement respecté de la famille Gambino, qui aurait très bien pu prendre la tête de la famille, c’est pour cela que John Gotti s’en méfiait énormément et l'avait fait d'ailleurs déménager en Floride, pour plus de sécurité. De plus, Anthony Ruggiano Sr, avait de très bonnes relations avec plusieurs membres des autres familles New-Yorkaise. Mais l’événement qui se produisit avec Frank Boccia, était inacceptable, et John Gotti malgré les nombreuses divergences qu’il pouvait entretenir avec le Capitaine de la famille Gambino, était obligé d’accepter le contrat. Cette nuit là, Anthony Ruggiano Jr avait attiré Frank Boccia, dans le Liberty Café ou à l’intérieur Dominick « Skinny Dom » Pizonnia qui sera initié par la suite pour ce meurtre, l’attendait, arme à la main. Une fois à l’intérieur, ce dernier lui tira dessus à cinq reprises, mais curieusement, Frank Boccia était toujours en vie, nécessitant à ce que Dominick Pizzonia recharge, avant de finir par le tuer pour de bon. Une fois l’assassinat terminé, Anthony Ruggiano Jr s’occupa de vider et de découper le corps, avant de le jeter dans l’océan. Une fois arrêté par le FBI et face à la possibilité de terminer sa vie derrière les barreaux, Anthony Ruggiano Jr décida très rapidement de collaborer, et aida la justice Américaine à faire comparaitre Dominick Pizzonia pour le meurtre de Frank Boccia et de Thomas et Rosemarie Uva, ce dernier sera finalement acquitté, mais condamné à plusieurs années de prison pour racket. Comme pour toute coopération, les procureurs fédéraux ont jugé celle de l’Associé de la famille Gambino comme « historique », car outre la comparution de Dominick Pizzonia devant un tribunal fédéral, Anthony Ruggiano Jr, avait témoigné au procès pour meurtre de l’ancien Acting Boss de la famille Gambino, Bartolomeo « Bobby Glasses » Vernace, qui sera condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat de Richard Godkin et John D'Agnese, deux employés de bar, tués en 1981 : « Je suis désolé. Je suis tellement désolé pour tout. J’ai grandi dans une famille qui était enracinée dans le cirme organsié, j’ai suivi l’ombre de mon père » déclara Anthony Ruggiano Jr, qui stipula par ailleurs, qu’il avait « nettoyé sa vie » depuis qu’il était rentré dans le programme de protection des témoins. La famille de Frank Boccia, composée de Jenna sa fille et de sa sœur Joséphine, a tenu à être présente lors du verdict : « Il est inconcevable que Monsieur Ruggiano puisse vivre avec tout ça » expliqua Joséphique à la barre, déclarant que les « entrailles » de son pères avaient été vidés, et que son corps n’avait jamais été retrouvé. Pour cette dernière, seul une peine maximale, comprenant la réclusion criminelle à perpétuité, peut convenir face à une telle barbarie : « La colère que j’ai contre vous est indescriptible », déclara la fille de Frrank Boccia, rajoutant que sa famille lui avait dit que son père était encore en vie, qu’il était tout simplement parti de la maison familiale. Même si le juge fédéral, Jack Weinstein, comprenait parfaitement la douleur de la famille de l’ancien Associé de la famille Gambino, la coopération d’ Anthony Ruggiano Jr, mérite une « récompense » et même les « collaborateurs les plus nauséabonds », méritent une nouvelle chance. Pour tous ses crimes et grâce à sa collaboration, Anthony Ruggiano Jr sorti libre du tribunal, pour réintégrer le programme de protection des témoins. Au total, il n’aura purgé que trois jours de prison.

Partager cet article