Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE LUCCHESE DEMANDE UN NOUVEAU PROCÈS

31 Octobre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Lucchese

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE LUCCHESE DEMANDE UN NOUVEAU PROCÈS

En Juillet dernier, Nicodemo Scarfo Jr (voir photo), un Capitaine de la famille Lucchese et son Associé Salvatore Pelullo, ont été reconnus coupables d’avoir dilapidé pendant plusieurs années la société « First Plus » basée au Texas (Cf : Un Captaine de la famille Lucchese reconnu coupable). En attendant son verdict, ce dernier est incarcéré au Métropolitan Center de Philadelphie, et malgré les nombreux appels de son cousin, Phil Leonetti, ancien Underboss de la famille de Philadelphie, lui demandant de collaborer avec le FBI (Cf : Phil Leonetti demande à son cousin de coopérer avec le gouvernement fédéral), Nicodemo Scarfo Jr n’est pas prêt à rompre l’omerta et pour l’instant plutôt décidé à retenter sa chance dans un nouveau procès. La semaine dernière, les avocats de la défense des différents accusés condamnés en première instance, ont demandé au juge fédéral Robert Kugler, d’ordonner un nouveau procès les concernant. Suite à cette demande, les verdicts qui étaient prévus fin Octobre, ont été repoussés à mi-Janvier pour les quatre accusés. Pour les avocats de Nicodemo Scarfo Jr et Salvatore Pelullo, leurs clients ont été condamnés en raison de leur appartenance supposée avec la famille Lucchese, une histoire qui toujours d’après eux, aurait été montée de toute pièce par les procureurs fédéraux et qui aurait finalement poussé le jury à les faire condamner. Pour John Maxwell et son frère William, qui occupaient des postes à responsabilité au sein de l’entreprise, ils doivent être rejugés, car ils n’ont fait qu’obéir aux ordres des vrais patrons dans cette affaire, Salvatore Pelullo et Nicodemo Scarfo Jr et surtout, ils n’avaient aucune connaissance des escroqueries qui étaient orchestrées dans la société, des arguments que le juge fédéral avait à chaque fois rejeté lord du dernier procès, qui avait duré près de six mois. Le problème est plus profond pour les avocats de la défense, car même si les procureurs n’avaient pas le droit de parler des relations étroites que pouvaient avoir Nicodemo Scarfo Jr et Salvatore Pelullo avec la famille Lucchese pendant le procès, la campagne de discréditation qu’a pu effectuer ces derniers pendant la sélection du jury, a donné une mauvaise image des accusés avant même le démarrage : « Il y a eu des ragots, des rumeurs, et non des preuves réelles qui montraient que nos clients prenaient le contrôle de la société pour assouvir le crime organisé » déclara un avocat de la défense. Pour les procureurs, le discours était bien entendu très différent. Nicodemo Scarfo Jr tirait les ficelles depuis l’État du New-Jersey et laissait son bras droit et Associé Salvatore Pelullo, qui était déjà connu pour des délits similaires, le soin de dilapider les caisses de la société, car si cela n’était pas le cas, comment expliquer le train de vie des deux individus dans cette affaire. Comment expliquer à un jury, que Salvatore Pelullo, puisse rouler en Bentley Continental, une voiture de luxe qu’il acheta pour près de 217000 dollars, qu’il puisse naviguer au bord d’un yacht acheté pour près de 850000 dollars et renommée « Priceless » par ses soins, qu’il puisse manger dans les plus grands restaurants du Texas, avec comme musique de fond, le thème du Parrain. Comment expliquer au jury que la phrase prononçait par Nicodemo Scarfo Jr, ou il déclarait à Salvatore Pelullo, qu’il allait « Éplucher (l’entreprise) couche par couche comme un oignon » , était seulement une phrase anodine, qui était sortit de son contexte. Et pour finir, comme expliquer au jury, les visites de Salvatore Pelullo auprès de Nicodemo Scarfo, ancien Parrain de la famille de Philadelphie mais aussi auprès de Vic Amuso, ancien Boss de la famille Lucchese, à la fin des années 2000, dans la prison fédérale d’Atlanta ou les deux anciens Parrains étaient incarcérés ensemble à cette époque. En réalité, les procureurs fédéraux suivaient déjà les manœuvres illicites des deux individus depuis 2008. A cette époque, le FBI avait déjà procédé à plusieurs fouilles dans les annexes de la société, basées dans différents États Américains. De plus, il soupçonnait, Nicodemo Scarfo Jr, d’avoir eu de l’argent frauduleusement auprès de la société pour se payer sa maison de près de 715000 dollars dans le New-Jersey, une demeure que sa famille habite encore à l’heure d’aujourd’hui, d’ailleurs la femme du Capitaine de la famille Lucchese, avait plaidé coupable avant le début du procès de son ami, de fraude à l’hypothèque et attend toujours son verdict. Nicodemo Scarfo Jr et Salvatore Pelullo, ont été reconnus coupables de toutes les charges retenues contre eux, une vingtaine au total.

Partager cet article