Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LES PROCUREURS FÉDÉRAUX DEMANDENT LA CLÉMENCE POUR UN ANCIEN SOLDAT DE LA FAMILLE COLOMBO :

3 Novembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Colombo

LES PROCUREURS FÉDÉRAUX DEMANDENT LA CLÉMENCE POUR UN ANCIEN SOLDAT DE LA FAMILLE COLOMBO :

En Juin 2008, le FBI lança une vaste opération contre la famille Colombo. Près de neuf membres furent arrêtés dont l’Acting Boss Thomas « Tommy Shoots » Gioeli, le Consigliere John « Sonny » Franzese et le Capitaine Dino Calabro qui furent tous accusés de racket, d’extorsion et de plusieurs meurtres. L’un des membres arrêtés, le Soldat Joseph « Joey Caves » Competiello (voir photo), était déjà connu des autorités pour être un tueur à gages à la solde de la famille Colombo. Pourtant âgé seulement de trente six ans lors de son arrestation, il était déjà soupçonné par le gouvernement fédéral, d’avoir participé à plusieurs meurtres pour le compte de la famille mafieuse. Connu sous le pseudonyme de « The Rock », Joseph Competiello, a eu une enfance très difficile, et délaissa le milieu scolaire pour s’orienter très vite vers les gangs de rues Italo-Américain, qui gravitait autour des familles de la Cosa Nostra. A treize ans, il se fit déjà arrêter au bord d’une voiture volée, pour avoir essayé de cambriolé un magasin de sucreries. Remarqué très rapidement par des membres de la famille Colombo, pour sa capacité à ramener de l’argent et à « fermer sa bouche », il gravit un à un les échelons de la pègre, devant un simple Associé, puis au bout de quelques années, comme une consécration pour tout voyou Italo-Américain « travaillant » avec les familles de la Cosa Nostra, il obtint le droit d’être un membre initié de la famille Colombo. Mais la carrière criminelle de Joseph Competiello s’arrêta brusquement en Juin 2008, quand il se fit arrêter avec plusieurs de ses « amis » qu’il connaissait depuis qu’il était enfant. Pour ne pas passer sa vie derrière les barreaux, Dino Calabro, un Capitaine de la famille Colombo, qui connaissait très bien les activités criminelles de Joseph Competiello décida très rapidement de collaborer. Avec son témoignage, il pouvait entrainer plusieurs membres de la Cosa Nostra dans les filets du FBI et face ce retournement de situation, Joseph Competiello décida lui aussi de coopérer avec la justice Américaine. Son témoignage permit aux agents fédéraux de retrouver les corps de plusieurs victimes tuées par la famille Colombo, dont celui de William « Billy Fingers » Cutolo, un célèbre Capitaine, qui fut assassiné en 1999, en raison d’une rivalité grandissante qui pouvait régner au sein de la famille Colombo à la fin des années 1990, entre plusieurs de ses membres, dont Alphonse Persico, fils du célèbre Parrain de la famille mafieuse, Carmine « The Snake » Persico. La coopération de Joseph Competiello, permit aussi de retrouver le corps de Richard Greeves, assassiné en 1995, car les mafieux pensaient qu’il allait devenir un « rat » ou encore de Carmine Gargano Jr, tué en 1994, en raison de son appartenance à un gang rival à la famille Colombo. Mais Joseph Competiello mit aussi en lumière, la relation supposée de la Cosa Nostra avec le meurtre de Ralph Dols, un policier du NYPD, qui fut abattu à la sortie de son immeuble le 25 Août 1997. D’après le témoignage de l’ancien Soldat de la famille Colombo, Ralph Dols avait été assassiné car il entretenait une relation avec l’ancienne femme de Joel Cacace. Ce dernier se sentit humilier, qu’un « hispanique », policier de surcroit, puisse sortir avec son ex-compagne et avait demandé à des membres de sa famille dont Dino Calabro, Thomas « Tommy Shots » Gioeli et de Dino « Little Dino » Saracino et Joseph Competiello de préparer l’assassinat de Ralph Dols (Cf : Dino Calabro choqué d’avoir tué un policier). Le témoignage de Joseph Competiello, couplé avec celui du Capitaine Dino Calabro, permit alors d’accusé Thomas Gioeli, Dino Saracino et surtout Joel Cacace qui purgeait à ce moment là une peine de vingt ans de prison pour racket, du meurtre de Ralph Dolls. Le problème dans cette affaire, et que les témoignages des deux « renégats » de la famille Colombo, lors du procès de Thomas Gioeli et de Dino Saracino en Septembre 2013, ne furent pas jugés très crédibles. En effet, d’après les avocats de la défense, comment le jury pourrait croire aux témoignages de « tueurs multirécidivistes », qui ont décidé de coopérer avec le FBI, seulement pour éviter la prison. Malgré les importantes informations délivrées par les deux anciens membres de la famille Colombo contre les différents accusés, ces dernier furent acquittés du meurtre de Ralph Dols, mais reconnus coupables de racket. Thomas Gioeli sera condamné par la suite à dix huit ans de prison alors que Dino Saracino recevra quant-à lui une peine beaucoup plus sévère, il sera condamné à cinquante ans de prison. Joel Cacace fut jugé séparément en Novembre 2013 et sera lui aussi acquitté du meurtre du policier du NYPD. Pour les procureurs fédéraux qui avaient dépensé des millions de dollars, ces procès ont un petit gout amer. Certes, les accusés sont en prison, mais les témoignages des différents collaborateurs n’ont jamais été jugés crédibles par les différents jurés. Mais toute collaboration avec le gouvernement fédéral, mérite récompense, et c’est pour cela que les procureurs fédéraux ont demandé en début de semaine à un juge fédéral d’être indulgent avec Joseph Competiello, en lui offrant la liberté pour le « bon travail fourni » : « La collaboration de Monsieur Competiello a lancé une chaîne d’événements qui a abouti à la coopération de membres et d’Associés de la famille Colombo, ce qui a conduit à plusieurs arrestations » déclara le procureur fédéral Elizabeth Geddes. Joseph Competiello qui a plaidé coupable de cinq meurtres, recevra son verdict le mois prochain par le juge fédéral Brian Cogan. Au jour d’aujourd’hui, la famille Colombo tente de se reconstruire. Cette dernière qui a été décimée par les opérations lancées par le FBI et par les nombreux informateurs présents dans la famille, compterait moins de soixante membres actifs. Carmine « The Snake » Persico qui est emprisonné à vie dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord, dirigerait toujours la famille de sa cellule.

Partager cet article