Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

OPÉRATION « FISTFUL » LANCÉE CONTRE LA FAMILLE GENOVESE

3 Mai 2016 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

 OPÉRATION « FISTFUL » LANCÉE CONTRE LA FAMILLE GENOVESE

Le procureur général John J. Hoffman, a annoncé que sept membres présumés de la famille Genovese ont été arrêtés pour des accusations de racket, de prêt usuraire et de blanchiment d’argent. Les membres de cette équipe étaient gérés par le Soldat Vito Alberti, domicilié à New Providence dans le New-Jersey et supervisé par le Capitaine, Charles « Chuckie» Tuzzo (voir photo) âgé de quatre vingt ans domicilié à Bayside, toujours dans ce même État. L'un des individus, Michael Coppola, est toujours en fuite à l’heure d’aujourd’hui. Ce dernier est suspecté par la justice Américaine d’avoir géré un site de paris sportifs basé au Costa Rica, générant des millions de dollars par an à la famille mafieuse. ironiquement, son père, Michael « Mikey Cigares » Coppola, un célèbre Capitaine de la famille Genovese, a pendant plus d’une dizaine d’années, parti en cavale, dans différents États Américains, pour éviter une inculpation pour le meurtre de John « Johny Cokes » Lardière, un Associé de la Cosa Nostra, assassiné en 1977, pendant une permission de sortie. Arrêté en 2009, Michael Copolla fut acquitté de meurtre mais condamné à près de seize années de prison pour extorsion de fonds. L’opération menée conjointement par le FBI et la police d’État, dénommée « Fistful » confirma que la Cosa Nostra est toujours très active dans plusieurs domaines : « La famille Genovese gagne toujours de l’argent grâce au prêt usuraire, et au jeu illégal. L’histoire nous prouve, que tant qu’il aura de la demande pour ce genre de délits, la famille Genovese répondra toujours présente. Notre message à la Cosa Nostra est simple, continuez à enfreindre les lois, nous vous mettrons en prison » déclara le procureur fédéral en charge de cette enquête qui dura près de trois ans. « Cette affaire nous montre une chose, que la Mafia a évolué, et utilise des moyens sophistiqués liés aux nouvelles technologies pour gagner et blanchir de l’argent » stipula Elie Honig. L’un des individus, Domenick Pucillo, un Associé de la famille Genovese et propriétaire de plusieurs entreprises, dont « Tri-State Cashing « aurait lancé une vaste opération de prêt usuraire, en utilisant les comptes de ses sociétés pour prêter de l’argent à des individus à des taux exorbitants, rapportant près de 1,3 millions de dollars par an à la famille Genovese. Le système était simple, des personnes faisant face à des gros problèmes financiers et ne pouvant pas avoir des prêts bancaires, prenaient contact avec l’Associé de la Cosa Nostra, qui prêtait de l’argent à plusieurs points d’intérêt. Un point équivaut à 52% d’intérêt, que la personne devra donner en plus au mafieux en même temps que sa dette de départ, deux points, 104 %, trois points 156 %. Dans le New-Jersey, il y a délit, si la personne reçoit un prêt avec un taux d’intérêt supérieur à 30 %. Il est allégué que Robert « Bobby Spags » Spagnola, un Associé de la famille Genovese, travaillant en contact très étroit avec Domenick Pucillo, recevait un pourcentage des prêts usuraire, alors que la plus grande partie des bénéfices, allait directement dans la poche du Soldat Vito Alberti et du Capitaine Charles Tuzzo. Les mafieux ordonnaient sous peine de violence physique, que les individus remboursent leur prêt par chèque, et pour blanchir tout cet argent, Domenick Pucillo, aurait utilisé le restaurant « Portucale Restaurant & Bar » situé à Newark, et détenu par deux Associés de la famille Genovese, Abel J. Rodrigues et Manuel Rodriguez. En quatre ans, les deux individus auraient encaissé pour pratiquement 400 millions de chèques, venant principalement des activités illégales de Domenick Pucillo. D’après la justice Américaine, les membres de la famille Genovese, aurait profité des nombreuses dettes de John Trainor, un chef d’entreprise, pour prendre le contrôle sa société, « GTS Auto Carriers » et détourné de l’argent. Cela rappelle sans aucun doute, un épisode la série diffusée sur HBO « The Sopranos », ou Tony Soprano, Parrain de la Mafia dans le New-Jersey, prend le contrôle d’une boutique de sport détenu par l’un de ses « amis », qui devait des milliers de dollars à la famille : « Cet individu, John Traynor a été malheureusement pour lui, impliqué dans la Mafia et les mafieux ont profité de son entreprise pour le saigner à blanc » déclara un agent du FBI. En raison d’un contrat lucratif passé avec le groupe Nissan et la société « GTS Auto Carriers », Vito Alberti, créa l’entreprise « AMJ Transports » et recueilli près de 300000 dollars par an, pour louer des camions pour l’entreprise de John Traynor, tout en profitant de se prendre un emploi « no-show » dans cette même société. En attendant une prochaine comparution qui aura lieu mardi prochain, tous les accusés ont été détenus avec une caution de 400 000 dollars.

MISE A JOUR AU 03/05/2016 : Un an et demi après les arrestations, les différents accusés dans cette affaire, ont seulement été inculpés par les procureurs fédéraux de plusieurs charges tenant de la loi RICO. Les avocats de la défense ont immédiatement ironisé sur le temps qu'il fallut à la justice Américaine pour inculper leurs clients. L'avocat du Capitaine de la famille Genovese Charles Tuzzo déclara : « Il n'a aucun lien avec le crime organisé, c'est juste un vieux grand père Italo-Américain ». Les accusés risquent au maximum plus de vingt années de prison, mais selon les avocats de la défense, le fait que les procureurs ont mis autant de temps pour lancer les inculpations, démontre une chose, que le dossier doit être « très léger ».

Partager cet article