Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE JUGE AUTORISE UNE NOUVELLE AUDIENCE CONTRE L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

23 Octobre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LE JUGE AUTORISE UNE NOUVELLE AUDIENCE CONTRE L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

Le juge Barclay Surrick a tranché et a finalement accordé une nouvelle audience pour les procureurs fédéraux, concernant la supposée violation conditionnelle de l’actuel ou ancien Parrain de la famille de Philadelphie, Joey Merlino. En début de mois, ce fut un Joey Merlino (voir photo), sourire aux lèvres, accompagnées de ses avocats, qui se présentèrent dans un tribunal fédéral, son retour à Philadelphie après pratiquement quatorze années d’absence, fut « célébré » par une multitude de journalistes qui l’attendaient près du tribunal pour pouvoir photographier les moindres instants. Quand il fut libéré de la prison de Terre Haute dans l’État de l’Indiana, ou il terminait de purger sa peine, Joey Merlino, s’était exilé avec sa famille à Boca Raton en Floride pour commencer une nouvelle vie, loin de la Cosa Nostra. Mais quelques mois avant la fin de ses contraintes liées à sa libération conditionnelle terminées, il fut accusé par la justice Américaine d’avoir enfreint à deux reprises les règles de sa liberté surveillée. La première fois, les procureurs fédéraux ont accusé Joey Merlino de ne pas avoir voulu répondre à des questions, dans une enquête concernant des étranges transferts d’argent sur son compte avec celui d’un membre du crime organisé. La deuxième fois, il fut accusé d’avoir participé à une réunion dans un bar à cigare à Boca Raton, avec John « Johnny Chang » Ciancaglini, un Capitaine de la famille de Philadelphie et proche allié de l’ancien Parrain, ainsi que deux individus que Joey Merlino aurait fait connaissance pendant son séjour dans une maison de transition en 2011. La nouvelle comparution de Joey Merlino avec ses avocats, qui devrait se dérouler ce vendredi, va permettre aux procureurs de détailler plus précisément les charges retenues contre lui. Le juge Barclay Surrick, n’a pas spécifié pourquoi il avait suivi les réquisitoires des procureurs, mais a seulement déclaré que le motif d’ajournement délivré par les avocats de la défense Edwin Jacobs Jr. et Michael Myers, était « hors sujet ». En effet, ces derniers avaient trouvé étrange que le gouvernement fédéral, avait émis une convocation à comparaitre à Joey Merlino seulement quelques jours avant sa fin de liberté surveillé, pour des infractions commises plusieurs mois auparavant. Mais les procureurs fédéraux avaient prétexté que si cela avait été aussi long, c’était à cause d’Edwin Jacobs, l’un des avocats de l’ancien Parrain, qui avait demandé à un Juge, un délai supplémentaire dans cette affaire. Lors de cette nouvelle audience, plusieurs questions qui intriguent fortement les procureurs pourront être posées à Joey Merlino. L’une d’entre elle, et comment ce dernier, qui a passé près de douze années dans une prison fédérale, peut vivre dans une maison luxueuse à Boca Raton en Floride avec sa famille, conduire un 4X4 dernier cri et ouvrir très prochainement un restaurant Italien à son nom de plusieurs centaine de milliers de dollars, alors que Joey Merlino, n’est « qu’un simple » salarié dans une entreprise de publicité. Pour les procureurs, il est évident que Joey Merlino a gardé des contacts très étroits avec plusieurs membres de la famille de Philadelphie. Outre, John Ciancaglini, Steve « Handsome Stevie » Mazzone, qui aurait occupé le poste d’Acting Boss pendant le procès de Joseph Ligambi et de George Borgesi (Cf : La Cosa Nostra à Philadelphie est dans l’impasse) l’année dernière, un des membres les plus influent de la famille est toujours resté très proche de Joey Merlino. Toujours d’après les procureurs, Joey Merlino toucherait régulièrement de l’argent provenant des revenus de la famille dont une partie des bénéfices des prêts usuraire et des jeux illégaux, une masse d’argent qui lui permettrait de vivre confortablement avec sa fille à Boca Raton, tout en restant éloigné du FBI.

Partager cet article