Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ACTING BOSS DE LA FAMILLE PATRIARCA ARRÊTÉ POUR EXTORSION

8 Octobre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Patriarca

L'ACTING BOSS DE LA FAMILLE PATRIARCA ARRÊTÉ POUR EXTORSION

Ils ont plus de soixante dix ans, ont du mal à entendre les accusations des différents procureurs, ont l’air tellement inoffensif avec leur survêtement de jogging et leur paire de sandales, mais en réalité les deux hommes sont des membres très influents de la famille Patriarca, une famille de la Cosa Nostra opérant dans les États du Rhode-Island et du Massachusetts. Arrivant menottes aux poignets, Anthony « Spucky » Spagnolo, considéré par le FBI comme l’actuel Acting Boss et le Soldat Pryce « Stretch » Quintina, ont été accusés par la justice Américaine d’avoir extorqué pendant plusieurs années, une entreprise de fabrication de machines de poker, demandant des milliers de dollars au propriétaire de la société comme signe de protection. Les deux individus sont déjà connus depuis des dizaines d’années par la justice Américaine, comme étant des membres importants et actifs de la Cosa Nostra, respectant l’omerta malgré les nombreuses condamnations qu’ils ont pu avoir à cause de leurs activités criminelles : « Ils représentent l’histoire de la famille Patriarca » déclara le lieutenant de police Stephen P. Johnson, en charge de la lutte contre le crime organisé à Boston, stipulant qu’Anthony Spagnalo avait été fortement impliqué dans le trafic de drogue pour le compte de la famille mafieuse. Les deux individus avaient déjà montré leur loyauté auprès de la famille Patriarca au début des années 1990, quand ils refusèrent d’admettre devant un tribunal fédéral, qu’ils étaient des membres initiés de la Cosa Nostra, mais avaient accepté par ailleurs de plaider coupable à des accusations d’extorsion et de trafic de drogue. Le verdict avait été assez clément pour les deux mafieux, Anthony Spagnalo avait été alors condamné à neuf ans de prison alors que Pryce Quintina, avait purgé près de sept années dans un pénitencier fédéral. Face aux arrestations affectant la hiérarchie de la famille Patriarca, le FBI suppose qu’Anthony Spaganlo serait en train de gérer les activités de l’organisation criminelle, en attendant que les frères DiNunzio, Anthony et Carmen, condamnés respectivement à six ans et demi et six ans de prison pour plusieurs charges fédérales, ne soient enfin libres. Dans cette affaire, Anthony Spaganlo aurait ordonné au Soldat Pryce Quintina d’aller extorquer tous les mois l’entreprise, en demandant au gérant près de cinquante mille dollars par mois entre 2004 et 2012. L’installation des machines de poker dans les clubs sociaux détenus par la famille Patriarca, a toujours été un business très lucratif pour les mafieux, qui engendrent très facilement des milliers de dollars de bénéfice sans devoir débourser le moindre sous aux propriétaires des différentes machines. D’après les procureurs fédéraux, les membres de la famille Patriarca, auraient chassé volontairement les concurrents de la société qu’ils étaient en train d’extorquer, pour être dans une situation de quasi monopole dans ce domaine. Mais le chef d’entreprise en avait plus qu’assez d’obéir aux ordres des mafieux, et avait pour projet d’installer des machines hors des clubs sociaux, dans des bars non détenus par la famille Patriarca, c'est à ce moment là que l'Acting Boss de la famille Patriarca intervint. Anthony Spaganlo ne se dégonfla pas et alla voir directement le propriétaire pour le menacer de faire machine arrière sous peine de recevoir des dommages corporels. En attendant, les deux individus ont été libérés sous caution et placés en résidence surveillée, ils risquent jusqu'à vingt ans de prison.

Partager cet article