Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN PARRAIN DE RETOUR A PHILADELPHIE

14 Octobre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

 L'ANCIEN PARRAIN DE RETOUR A PHILADELPHIE

Pour le FBI et les procureurs fédéraux, Joey « Skinny » Merlino (voir photo) est toujours le Parrain officiel de la famille de Philadelphie. Pour ses avocats, ce dernier, depuis sa sortie de prison, après avoir purgé près de douze ans pour racket, est un homme nouveau, qui a préféré faire sa nouvelle vie en Floride loin de ses anciens amis. Et pourtant, quelques mois avant la date de fin mettant à terme à ses conditions de liberté surveillée, Joey Merlino avait été surpris dans un bar à cigare à Boca Raton, ville ou ce dernier s’était installé depuis quelques années. Rien de dramatique vous allez dire, le problème est qu’a l’intérieur se trouvait, John « Johnny Chang » Ciancaglini, un Capitaine réputé de la famille de Philadelphie et deux individus, Brad Sirkin et Frank Fiori. Brad Sirkin a déjà eu par le passé des condamnations pour fraude électronique et blanchiment d’argent alors que Frank Fiori, est connu des autorités pour des affaires de fraude. Pour les avocats de Joey Merlino, cette rencontre est tout simplement le « fruit du hasard », leur client ne se permettrait pas de retourner en prison à seulement quelques mois de sa réelle liberté. Mais pour les procureurs fédéraux, cette rencontre n’est pas fortuite, et elle prouve bien que Joey Merlino, se moque de ses restrictions en matière de liberté surveillée et qu’il continue à « gérer » la famille de Philadelphie depuis la Floride. Mais les avocats de la défense, Edwin Jacobs Jr. et Michael Myers ont déclaré que la citation à comparaitre n’a pas été délivrée à temps par le gouvernement fédéral et que normalement au jour d’aujourd’hui, Joey Merlino n’est plus contraint à rendre des comptes à son agent de probation. Car une chose bizarre, l’infraction supposée de Joey Merlino s’était déroulée en Juin dernier, et la citation à comparaitre ne fut seulement délivré que le 2 septembre dernier, soit seulement quelques jours avant sa fin de mise en liberté surveillé. Ce document déliré aux avocats de Joey Merlino, fait apparaitre deux infractions. La première, accuse l’ancien ou l’actuel Parrain de la famille de Philadelphie d’avoir refusé de répondre aux questions des procureurs, sur d’importante transaction financière qu’il aurait pu avoir avec un membre du crime organisé. Joey Merlino avait alors prétexté le cinquième amendement. Lors de sa condamnation en 2001, Joey Merlino avait été condamné à une amande de près de 300000 dollars au gouvernement fédéral, une somme qu’il n’a évidemment jamais remboursée. Mais depuis sa libération, ce dernier vit dans une villa luxueuse avec toute sa famille à Boca Raton et côtoie régulièrement les restaurants haut de gamme, ce qui a le don d’énerver les procureurs fédéraux. De plus, ils s’interrogent sur les revenues de Joey Merlino. Comment, un individu qui prétend avoir quitté sa vie dans le crime organisé, qui est un simple employé dans une entreprise de marketing, peut avoir un train de vie aussi important. La deuxième infraction est bien la rencontre avec des criminels supposés dans le bar à cigare et le gouvernement fédéral est prêt à montrer des photographies de Joey Merlino à cette rencontre avec les individus en question. L’un d’entre eux, John « Johnny Chang » Ciancaglini, est bien connu du FBI, sa famille, ayant toujours eu des liens très étroits avec la Cosa Nostra. Le « patriarche », Joseph « Chickie » Ciancaglini est un ancien Capitaine de la famille mafieuse, qui purge actuellement une peine de prison pour plusieurs meurtres, il sera libérable de prison en 2015. Son fils, Joseph « Joey Chang » Ciancaglini, un allié de Joey Merlino, fut pendant un moment l’Underboss de John Stanfa. Mais une guerre éclata entre la faction Merlino et celle du Parrain, et Joseph Ciancaglini fut criblé de balles dans un restaurant qu’il possédait, mais survécut miraculeusement. D’après la police, Joey Merlino aurait été le commanditaire de cette tentative de meurtre. Son deuxième fils, Michael « Michey Chang » Ciancaglini, lui aussi allié de Joey Merlino, fut tué pendant la guerre Stanfa/Merlino.

Partager cet article