Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

VERDICT ATTENDU POUR UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

29 Septembre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

VERDICT ATTENDU POUR UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

Les plaidoiries finales vont commencer ce lundi matin dans le procès contre Ron Galati, un Associé de la famille de Philadelphie accusé de deux tentatives de meurtre. Le jury composé de dix femmes et deux hommes commenceront très certainement les délibérations en fin de journée. Ron Galati qui a finalement décidé de ne pas se présenter à la barre pour donner une explication face à ses accusations, risque jusqu’à trente ans de prison, ce qui équivaut au vu de son âge avancé à une condamnation à mort. Le témoignage le plus important dans ce procès est revenu à la fille de Ron Galati, Tiffany, qui en témoignant pendant près de trois heures contre son père, a essayé de convaincre le jury que ce dernier était bien le commanditaire de la tentative de meurtre orchestrée contre son petit ami, Andrew Tuono (voir photo). Car dans ce procès, le témoignage des différents individus qui furent engagés par Ron Galati a été complètement discrédité par l’avocat de la défense, Anthony Voci. Ce dernier, a usé de tout son talent pour semer le doute dans la tête des jurés, en déclarant que les individus en question avaient décidé de témoigner seulement pour éviter la prison, qu’ils étaient et resteraient des criminels endurcis, qui enfreindraient de nouveau la loi une fois sortie de prison. Mais il a aussi réussi à semer le doute sur le témoignage de Tiffany Galati, en se demandant quelles étaient les réelles motivations du témoignage contre son propre père, car en réalité, c’était son ex petit-ami, un individu violent qui l’insultait souvent qui fut criblé de balles et non cette dernière. De plus la personnalité de Tiffany Galati fut complètement passée au crible, l’avocat de la défense étant revenu point par point sur les parties importantes de sa vie, la perte de son premier enfant, le refus par une juge d’avoir la garde de son deuxième enfant, qui pour une mère est une chose assez rare, la relation avec son ancien petit ami, un criminel notoire, connu depuis plusieurs années par les services de police. Cette technique d’interrogatoire avait un seul but, montrer au jury que Tiffany Galati, qui même si cette dernière n’a pas de casier judiciaire, n’est pas une personne crédible en raison des nombreuses zones d’ombre qui entourent son passé. Mais la question la plus importante dans ce procès est de savoir pourquoi des individus ont voulu attenter à la vie d’Andrew Tuono. Dans son allocution d’ouverture, le procureur fédéral Richardson, avait déclaré que la réponse était « simple ». Pour ce dernier Ron Galati avait demandé plusieurs fois à sa fille de rompre avec son petit-ami, et quand cette dernière refusa, il décida de s’occuper de cette affaire par lui-même, en engageant plusieurs tueurs à gages. L’un des individus engagés par Ron Galati, Ronald Walker, avait déclaré à la barre des témoins, que l’Associé de la famille de Philadelphie, lui avait proposé près de 20 000 dollars pour s’occuper de ce contrat et qu’une avance lui avait même été donnée quelques jours seulement avant la tentative de meurtre. Mais grâce à un contre-interrogatoire impeccable d’Anthony Voci, ce dernier a pu démontrer quelques incohérences dans l’histoire raconté par Ronald Walker. Il démontra que Tiffany Galati avait déjà demandé à ce dernier de « nuire » à son ex-mari, le père de son fils dont elle n’a pas eu la garde. De plus, le fait que Tiffany Galati se soit échappée la nuit du meurtre, en se sauvant dans son véhicule, sans prévenir les services de police, a fait penser qu’elle savait ce qu'il allait se passer ce soir là devant le domicile d’Andrew Tuono. Pour Anthony Voci, Tiffany Galati est « une petite princesse gâtée et manipulatrice ». Mais dans la plaidoirie finale qui commencera ce lundi, la question posée par le procureur sera simple. Pourquoi les trois individus qui ont essayé d’exécuter le contrat contre Andrew Tuono auraient menti en déclarant que c’était bien Ron Galati qui les avait engagé pour cette tentative de meurtre. Mais pour l’avocat de la défense, cela peut être aussi probable que cela soit Tiffany Galati qui est engagée les trois individus pour se débarrasser de son petit-ami qui devenait de plus en plus violent. En effet, elle connaissait déjà par le passé les tueurs à gages et elle aurait pu créer un scénario monté de toute pièce en racontant aux policiers que c’était son père qui était derrière ce meurtre et en demandant aux trois individus de dire la même chose pour sauver leur peau en cas d’arrestation. Car Ron Galati à un lourd passif dans le crime organisé et son témoignage aurait pu être remis en cause très facilement par un procureur, mais l’attitude de sa fille le soir de la tentative de meurtre, ne plaide pas en sa faveur et peut semer le doute au jury.

Partager cet article