Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO EVITE UNE NOUVELLE FOIS UNE LONGUE PEINE DE PRISON

23 Septembre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO EVITE UNE NOUVELLE FOIS UNE LONGUE PEINE DE PRISON

Quand il est sorti de prison en 2006 après y avoir passé près de vingt et un ans derrière les barreaux pour un viol qu’il n’a pas commis, Scott Fappiano (voir photo) avait touché plusieurs millions de dollars de dédommagements par la justice Américaine. Cette somme aurait pu lui permettre de commencer une nouvelle vie, loin des anciens quartiers ou il vécut quand il était jeune, qui étaient gangrénés par la Cosa Nostra. Mais Scott Fappiano, qui avait gagné une certaine notoriété grâce à sa participation dans plusieurs émissions de télévision aux États-Unis, et en faisant la « morale » à des étudiants du Brooklyn Law School, n’avait pas oublié son ancienne vie, et dès sa sortie de prison, repris ses activités au sein de la famille Gambino. En Janvier 2013, le FBI lança une opération contre la Cosa Nostra, près de trente deux membres ou Associés des cinq familles de New-York furent arrêtés et accusés de jouer un rôle important dans le contrôle de l’industrie des déchets dans les Etats de New-York et du New-Jersey. Scott Fappiano faisait partit des personnes arrêtés dans la famille Gambino, en compagnie du Soldat Anthony Bazzini, qui sera condamné par la suite à un an et un jour dans un pénitencier fédéral. La justice Américaine accusa l’Associé de la famille Gambino d’avoir demandé à un propriétaire d’une entreprise de déchet près de 5600 dollars par mois en échange de sa protection et lui demanda par la même occasion un emploi fictif dans son entreprise et si par malheur ce dernier refusait, Scott Fappiano n’hésita pas à le menacer physiquement. Malheureusement pour l’Associé de la famille Gambino, le chef d’entreprise qu’il menaça, coopérait depuis un moment avec les autorités fédérales. Avec cette nouvelle accusation, l’Associé de la famille Gambino devenait un récidiviste. En effet en 2011, lors d’une opération lancée par le FBI sur les différentes familles de New-York, ce dernier avait été arrêté pour extorsion, une accusation qui pouvait l’amener à passer entre vingt sept et trente et un mois dans une prison fédérale. Mais face à la juge fédérale, Scott Fappiano s’en sorti indemne, « une petite tape sur les doigts » diront certains procureurs. Lors de sa comparution, l’Associé de la famille Gambino, avait prétexté être revenue dans le crime organisé à cause de son addiction pour la drogue, pour lui, il était nécessaire de se droguer pour pouvoir oublier les vingt et une année passées en prison ou il avait vu les pires horreurs, une excuse qui avait fait pencher la balance en sa faveur et Malheureusement pour l’Associé de la famille Gambino, le chef d’entreprise qu’il menaça, coopérait depuis un moment avec les autorités fédérales, car depuis quelque temps, ce dernier en avait plus qu’assez de se faire extorquer par des membres de la Cosa Nostra était sortit sourire aux lèvres du tribunal. Mais aujourd’hui, malheureusement pour l’Associé de la famille Gambino, le chef d’entreprise qu’il menaça, coopérait depuis un moment avec les autorités fédérales, car depuis quelque temps, ce dernier en avait plus qu’assez de se faire extorquer par des membres de la Cosa Nostra. Face à toutes ces preuves, il décida de plaider coupable en Janvier 2014, et justifia de son comportement en déclarant devant le tribunal et devant la juge fédérale Kiyo Matsumoto, habituée à recevoir des membres de la Cosa Nostra, qu’il était une nouvelle fois « retombé dans l’alcool et la drogue depuis un moment ». Libéré sous caution, Scott Fappiano essaya de se tenir à carreaux avant sa prochaine comparution qui était prévue en fin de semaine dernière. Vendredi dernier, c’est donc un Associé de la famille Gambino vêtu d’un costume bleu ciel, très souriant, qui se présenta devant la juge fédérale pour entendre son verdict et celui-ci, ressembla étrangement au verdict du Soldat de la famille Gambino, Anthony Bazzino, car Scott Fappiano fut condamné à un an et un jour dans un pénitencier fédéral, un verdict qui a le don d’énerver certains procureurs fédéraux, énervés de la clémence de la juge fédérale face aux membres de la Cosa Nostra : « Elle écoute leurs histoires larmoyantes et une fois le verdict tombé, les mafieux sortent du tribunal en rigolant » déclara un procureur sous couvert d’anonymat.

Partager cet article