Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE RISQUE DE RETOURNER EN PRISON

12 Septembre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE RISQUE DE RETOURNER EN PRISON

En Décembre 2001, Joseph Merlino (voir photo), qui a cette époque était le Boss de la famille de Philadelphie, est condamné à 14 ans de prison pour racket et trafic de drogue. Une grande partie de son incarcération, il le passa à l’USP Marion dans l’État de l’Illinois, un pénitencier fédéral extrêmement dur, ou le Boss de la famille Gambino au début des années 1990, John Gotti, était incarcéré. Pendant les dernières années de son emprisonnement, Joseph Merlino, fut transféré dans la prison fédérale de Terre-Haute dans l’Indiana, avant sa libération le 15 Mars 2011. Pendant ses années de détention, la famille de Philadelphie fut dirigée par plusieurs Acting Boss, laissant présager la rumeur que Joseph Merlino malgré son emprisonnement était encore bien le Patron. Un Acting Boss est un membre important et respecté de la famille mafieuse. Généralement, il est nommé par le Boss lui-même, alors que ce dernier est incarcéré voir malade, pour continuer à surveiller et à gérer les activités de la famille dans la rue et de relayer les ordres et les messages du Parrain de sa cellule jusqu’aux autres membres. Le fait de tourner de cette façon, montre clairement que la famille de Philadelphie n’avait pas décidé de changer son organigramme une fois l’incarcération de Joseph Merlino, pour eux, malgré la longue peine d’emprisonnement, le Parrain était toujours le même. Une fois sortie de prison, Joseph Merlino était en liberté surveillée pendant plusieurs années et ses contraintes de libération conditionnelle sont très importantes, avec pour interdiction de côtoyer des membres appartenant au crime organisé et de s’impliquer quoiqu’il se passe dans des activités criminelles, sous peine de retourner en prison. Pendant un moment, Joseph Merlino séjournait dans une maison de tradition en Floride, avant de pouvoir de nouveau emménager avec sa famille à Boca Raton, une ville dans le comté de Palm Beach en Floride. Joseph Merlino avait choisi la Floride, car il voulait profiter pleinement de sa nouvelle vie, et se tenir éloigné, comme il le dit lui-même de la Mafia à Philadelphie ou « l’endroit est infesté de rats ». Mais malgré son éloignement de sa ville natale, le FBI a toujours supposé que Joseph Merlino était encore en contact régulier avec des anciens membres de son équipe comme Steve « Handsome » Mazzone qui fut Acting Boss pendant le procès de Joseph Ligambi et George Borgesi, mais aucune preuve n’arrivèrent jusqu’aux agents fédéraux pour pouvoir le coincer. Les apparitions de Joseph Merlino furent rares, ce dernier essayait de respecter le plus possible ses contraintes liées à sa libération conditionnelle et avait même pour projet d’ouvrir un restaurant à Boca Raton. D’après plusieurs sources, le Parrain de la famille de Philadelphie, avait pour intention d’ouvrir un restaurant Italien « haut de gamme » en s’appuyant de l’aide de plusieurs de ses Associés. Car le problème est que Joseph Merlino est un ancien criminel condamné, pour pouvoir obtenir une licence d’alcool en Floride, il faut avoir un casier judiciaire vierge vierge, l’appui de plusieurs personnes pour ce projet est donc primordial. Mais celui qui voulait ne plus retourner dans son ancienne ville, va devoir y retourner de force, sous peine de terminer derrière les barreaux. En effet, le Boss de la famille de Philadelphie va devoir expliquer à un juge fédéral, pourquoi il a rencontré en Juin dernier, des membres de la famille mafieuse, dont le Capitaine John « Johnny Chang » Ciancaglini, dans un bar à cigare à Boca Raton. Le 18 Juin 2014, deux agents du FBI qu surveillaient Joseph Merlino, virent ce dernier rentrer dans un véhicule non identifié. Après une filature, il s’aperçut que la voiture s’arrêta devant le bar à cigare. Après être rentrés à l’intérieur, ils aperçurent Joseph Merlino, en train de discuter avec Capitaine John Ciancaglini, un membre déjà identifié depuis plusieurs années comme étant un membre important de la Cosa Nostra à Philadelphie, mais aussi de Brad Sirkin et Frank Fiori. Brad Sirkin a déjà eu par le passé des condamnations pour fraude électronique et blanchiment d’argent alors Frank Fiori, est connu des autorités pour des affaires de fraude. L’avocat de Joseph Merlino, Edwin Jacobs Jr, qui est aussi l’avocat de Joseph Ligambi, détailla à la presse, que son client allait donner une « explication » au juge fédéral en charge du dossier, R. Barclay Surrick : « Cela n’a pas de sens, pourquoi risquerait-il d’aller discuter avec John Ciancaglini, alors qu’il pourrait retourner en prison » déclara son avocat. Plusieurs options s’offrent au juge fédéral. La première, serait de donner raison à Joseph Merlino et de classer l’affaire, ce dernier continuerait alors sa vie normalement, en sachant que ses contraintes liées à sa libération conditionnelle se terminent en fin de semaine. Deuxième solution, le juge fédéral peut ordonner que sa liberté surveillé soit prolongée, limitant alors de nouveau sa capacité à rencontrer des personnes et à voyager librement. Troisième solution, le juge peut décider de mettre en prison Joseph Merlino pendant plusieurs mois, comme il le fit pour les autres accusés dans cette affaire, qui furent condamnés à des peines allant de quatre à six mois de prison.

Partager cet article