Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

IL Y AURA DEUX PROCES DISTINCTS DANS L'AFFAIRE DE LA "LUFTHANSA"

15 Septembre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

IL Y AURA DEUX PROCES DISTINCTS DANS L'AFFAIRE DE LA "LUFTHANSA"

Depuis son arrestation en Janvier 2014, Thomas « Tommy D » DiFiore l’actuel Acting Boss de la famille Bonanno, se morfond dans sa cellule du Métropolitan Center. Pour lui, s’il est en arrivé là aujourd’hui, c’est en grande partie à cause de la grande gueule de Vincent Asaro, un Capitaine de la famille, accusé d’avoir orchestré le célèbre case de la « Lufthansa » en 1978, rendu célèbre dans le film de Martin Scorsese « Les Affranchis ». Déjà énervé de s’être fait arrêté en même temps que des membres de sa famille, Thomas DiFiore, l’était encore plus, quand les procureurs avaient fait écouté lors de la première comparution des accusés devant un juge fédéral, des enregistrements, ou on pouvait entendre Vincent Asaro, se plaindre ouvertement du comportement de Thomas DiFiore, l’accusant d’être un « enculé », qui prenait une grosse partie de ses bénéfices, le comparant même à Joseph Massino, l’ancien Boss de la famille Bonanno au début des années 2000 (Cf : Joe Massino, « The Last Don »), déclarant que ce dernier « ressemblait à Saint Anthony » comparait à Thomas DiFiore. A ce jour, la relation entre les deux hommes arriva pratiquement à un point de non retour, et dès son incarcération, Thomas DiFiore demanda au juge fédéral Allyne Ross, de bien distinguer les deux affaires entre les accusations de Thomas DiFiore, de l’Acting Capitaine, Jack Bonventre et du Soldat John « Bazoo » Ragano et celle de Vincent Asaro et de son fils Jerôme.Car pour l’Acting Boss de la famille Bonanno, si son arrestation a été aussi « spectaculaire » c’est à cause des accusations de Vincent Asaro, soupçonné d’avoir orchestré le célèbre braquage de la « Lufthansa », qui depuis plus de vingt ans n’avait pas permis au FBI d’arrêter la moindre personne, mais aussi d’avoir commandité avec l’aide de son fils plusieurs assassinats contre des collaborateurs de la justice. Pour la justice Américaine, Thomas DiFiore, Jack Bonventre et John Bagano, sont « seulement » accusés d’extorsion, des inculpations beaucoup plus « légères», comparait à cette de Vincent Asaro et de son fils. C’est en début de semaine dernière, que les différents avocats se présentèrent devant la juge fédérale pour soumettre le droit aux accusés d’avoir bien deux procès distincts, une chose que les procureurs fédéraux au début des arrestations, ne voulaient pas leur accorder. Pour eux, il y avait beaucoup plus de chance que les accusés soient condamnés, s’ils participaient au même procès. Mais la juge fédérale Allyne Ross décida pour une fois depuis le début de la procédure, de suivre les directives des avocats, une bonne nouvelle pour Thomas DiFiore, qui pensait que la juge fédérale allait refuser la moindre des ces requêtes. En effet, depuis plusieurs mois, l’Acting Boss de la famille Bonanno avait tenté depuis des mois d’être libéré sous caution et c’était toujours vu refusé la moindre de ses requêtes : « Thomas DiFiore, Jack Bonventre et John Bagano seront jugés dans un procès pour leurs accusations d’extorsions » déclara le juge fédéral. Il y aura alors bien deux procès distincts, celui de Vincent Asaro et de son fils pour le braquage de la « Lufthansa » et pour le meurtre de l’Associé Paul Katz, étranglé avec une chaine pour chien et un autre procès fédéral pour les trois derniers accusés.

Partager cet article