Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNE A VINGT CINQ ANS DE PRISON

22 Août 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNE A VINGT CINQ ANS DE PRISON

Emilo Fusco (voir photo) un Soldat de la famille Genovese a perdu une nouvelle fois son appel la semaine dernière, le juge fédéral a confirmé sa peine de vingt cinq ans de prison prononcé en première instance en Octobre 2012. Emilio Fusco avait été accusé des meurtres d’Adolfo « Big Al » Bruno, un Capitaine de la famille Genovese qui opérait à Springfield dans l’État du Massachusetts, assassiné en Novembre 2003 et de Gary Westerman, un Associé de la famille mafieuse. Lors du premier procès, Emilio Fusco fut acquitté des deux meurtres, mais reconnu coupable de racket et d’extorsion, mais le juge fédéral Kevin Castel, lors de son verdict, déclara qu’Emilio Fusco était au moins « complice » dans ces deux assassinats, ce qui augmenta considérablement sa peine de prison. En effet, dans une affaire fédérale, le juge a possibilité d’aller à l’encontre du verdict prononcé par le jury, s’il estime que les preuves présentées par les procureurs lors du procès, sont susceptibles de prouver la participation de l’accusé dans les différents meurtres. Emilio Fusco avec l’aide de son avocat, avait tout de suite fait appel de cette décision et le procès s’était déroulé cette fois-ci dans une nouvelle cour fédérale, à Manhattan. Lors de ce nouveau procès, les procureurs s’aidèrent du témoignage d’Anthony Arillotta, un Soldat de la famille Genovese, qui avait décidé de collaborer avec le FBI après son inculpation dans le meurtre d’Adolfo Bruno (Cf : Initiation en peignoir la classe). Ce dernier déclara, que la hiérarchie de la famille Genovese était mécontente du comportement d’Adolfo Bruno, soupçonné d’être un « mauvais Capitaine », incapable de diriger les membres de son équipe et qui demandait en plus un pourcentage important des bénéfices engendrés par ses Soldats. De plus, alors qu’il mangeait dans un restaurant à Springfield, il fut aperçu en train de discuter avec un agent du FBI, une chose qui peut s’avérer tout à fait normal au vu de l’appartenance d’Adolfo Bruno à la Cosa Nostra, la plupart des membres de cette organisation connaissent en effet parfaitement les agents qui les surveillent en permanence. Mais pour la famille Genovese, cela était la goutte d’eau qui fit débordée le vase, pour certains il était clair, qu’Adolfo Bruno commençait à coopérer avec le gouvernement, même si il s’avéra par la suite que le Capitaine de la famille Genovese ne collaborait en aucun cas avec le gouvernement fédéral. D’après Anthony Arillotta, Emilio Fusco essaya de convaincre à plusieurs reprises des membres importants de la famille Genovese, de l’importance de lancer un contrat contre ce dernier, ce qu’ils finirent par accepter. Le 23 Novembre 2003, alors qu'Adolfo Bruno allait rentrer dans son véhicule, il fut assassiné de plusieurs balles, d’après Anthony Arillotta, Emilio Fusco célébra ce meurtre en buvant un bon verre de cognac. Les deux meurtriers dans cette affaire furent condamnés à des peines de prison à perpétuité, Arthur « Artie » Nigro, qui était l’Acting Boss de la famille Genovese à cette époque, fut lui aussi condamné à la même peine, seul Anthony Arillotta, sera condamné à quatre vingt dix neuf mois de prison, en raison de sa collaboration avec le FBI. Quand Anthony Arillotta commença à coopérer avec la justice Américaine, Emilio Fusco en profita pour quitter le pays et s’en alla en Italie, disposant de la double nationalité, il était plus facile pour lui de s’y installer. Après plusieurs mois de divergence entre les autorités Italienne et Américaine, Emilio Fusco fut finalement extradé vers les États-Unis, ou les procureurs fédéraux voulaient le faire juger pour les deux assassinats.

Partager cet article