Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE DANS L'IMPASSE

29 Août 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE DANS L'IMPASSE

Quelques jours avant son arrestation pour meurtre au début des années 1990, John Gotti, le célèbre Parrain de la famille Gambino à la fin des années 1980, avait déclaré que : « Toujours avec moi, il y aurait la Cosa Nostra, jusqu'à la fin » et avait même menacé les membres de sa famille de possible représailles, si ces derniers décidaient de plaider coupables lors d'un procès. En Juin 1996, James « Little Jimmy » Ida, Consigliere de la famille Genovese, refusa une offre du gouvernement fédéral, qui lui proposait une peine de quinze ans de prison pour plusieurs meurtres et racket. Pour le mafieux, il était impossible de traiter avec les fédéraux et préféra respecter l’omerta, il sera finalement à une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Récemment, il y avait encore John Franzese, un des plus célèbres gangsters de New-York, ancien Consigliere de la famille Colombo, qui à l’âge de 91 ans fut condamné en 2011 à huit ans de prisons pour extorsion. Pendant son procès, se dernier joua même la provocation de s’endormir pendant le réquisitoire du procureur fédéral. Aujourd’hui, la mentalité des membres de la Cosa Nostra évolue, et face à la possibilité de terminer leur vie derrière les barreaux, certains n’hésitent pas à rompre leur serment fait pendant leur initiation. En début de semaine, Ron Galati (voir photo), un Associé de la famille de Philadelphie, surnommé le « Don Corleone » de la réparation automobile, va surement d’après certaines sources, commencer à collaborer avec la justice Américaine. Originaire du Sud de Philadelphie, une zone à forte densité mafieuse, Ron Galati avait toujours rêvé d’être un gangster, son film préféré était d’ailleurs « Les Affranchis » de Martin Scorsese. En ouvrant un garage automobile, ce dernier commença plusieurs trafics et se lia d’amitié avec plusieurs mafieux du coin comme Joseph « Skinny » Merlino ou encore Joseph « Uncle Joe » Ligambi, respectivement Boss et Acting Boss de la famille de Philadelphie. Mais depuis son arrestation par le FBI, il y a plusieurs mois, Ron Galati voit la vie d’une autre façon. Il faut dire que l’Associé de la famille de Philadelphie est accusé des tentatives de meurtre de Joseph Rao et son fils Joe, responsable d’un garage voisin et soupçonné par Ron Galati de coopérer avec le FBI, de la tentative d’assassinat contre son ex beau-fils, Andrew Tuono et la dernière inculpation arriva plusieurs semaines après son arrestation, ou il fut accusé d’extorsion avec différents Associés. Des accusations qui peuvent amener Ron Galati à terminer sa vie derrière les barreaux, car depuis des années, le gouvernement fédéral a pu accumuler des centaines de preuves. Il y a d’abord des enregistrements, ou on pouvait entendre clairement Ron Galati proférer des menaces contre son ex-beau fils : « Je vais le tuer moi-même, je vais l’étrangler. Je vais lui retirer ses yeux, je vais le frapper en plein front avec cette chose (Ron Galati brandissait selon un témoin un pic à glace) ». Mais pour son avocat Anthony Voci, son client n’a aucune raison de coopérer, d’ailleurs il avait plaidé non-coupable en Février dernier (Un Associé de la famille de Philadelphie plaide non-coupable). Mais le témoignage de Ron Galati pourrait s’avérer très intéressant pour les procureurs fédéraux, car ce dernier connait beaucoup d’informations sur Joseph Ligambi et Joseph Merlino, et même si « Uncle Joe » a échappé aux griffes de la justice Américaine en étant acquitté lors de deux procès fédéraux, il n’en reste pas moins dans le collimateur des procureurs. D’après ces derniers, le garage de Ron Galati, a toujours été un repère d’Affranchis, qui avaient la possibilité d’avoir un travail facile en sortant de prison, car avoir un boulot permettait aux mafieux incarcérés de pouvoir être libérés en conditionnel. En 1992, pour sortir de prison de prison plus rapidement, Joey Merlino avait obtenu un travail dans e garage grâce à l’aide de Ron Galati. En 2011, alors que Joseph Ligambi fut incarcéré, Ron Galati lui envoya plusieurs fois de l’argent sur son compte de prison, pour ce dernier, se faire bien voir auprès du Boss pouvait lui permettre d’obtenir son « bouton » (être initié dans la Cosa Nostra). Pendant des années, Ron Galati avait aidé George Borgesi, l’actuel Consigliere de la famille de Philadelphie, en faisant un double des clés de ses clients qui venaient faire réparer leurs voitures. Une fois les clés en possession, George Borgesi et ses Associés allaient tranquillement voler les voitures pour les revendre par la suite. C’est dans ce contexte que le FBI voudrait que Ron Galati coopère avec eux, l’Associé de la famille de Philadelphie, même n’étant pas initié, a pu pendant sa carrière criminelle, rencontrer des membres importants de la Cosa Nostra. De plus une mauvaise nouvelle est tombée cette semaine pour Ron Galati, sa fille Tiffany a décidait de témoigner contre son propre père et pourrait devenir un témoin clé du gouvernement dans ce procès.

Partager cet article