Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UNE CONDAMNATION ET UNE ARRESTATION DANS LA FAMILLE GENOVESE

13 Août 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

UNE CONDAMNATION ET UNE ARRESTATION DANS LA FAMILLE GENOVESE

En Juin 2013, le Soldat de la famille Genovese, James Bernardone (voir photo à gauche) avait délibérément enfreint les règles imposées par le juge fédéral Nicholas Garaufis, qui lui avait demandé de ne pas fréquenter des memrbes de la Cosa Nostra depuis son arrestation en Avril 201 pour extorsion. Ce dernier avait profité d’un enterrement d’un membre de la Cosa Nostra, pour se rendre tranquillement au salon funéraire accompagné d’un de ses Associés. A l’intérieur, plusieurs membres de la Cosa Nostra étaient venus rendre hommage à un Soldat de la famille Lucchese, Anthony Villani Sr. Pendant plus de quarante cinq minutes, James Bernardone resta à l’intérieur du bâtiment ou Steve « Wonderboy » Crea, le Parrain actuel de la famille Lucchese avait fait le déplacement, laissant planer le doute sur la réel motivation du déplacement de James Bernardone dans ce salon funéraire. Face à cette situation, les procureurs fédéraux, avait demandé au juge fédéral, d’incarcéré le Soldat de la famille Genovese, en attendant le verdict dans cette affaire. Ce dernier qui avait décidé de plaider coupable, devait recevoir sa peine début Aout 2014, mais Nicholas Garaufis en décida autrement en ne révoquant pas sa libération conditionnelle et laissa une dernière chance à James Bernardone. En début de semaine, le Soldat de la famille Genovese, se retrouva une nouvelle fois devant le juge fédéral, mais cette-fois ci pour recevoir son verdict. James Bernardone avait été accusé par la justice d’avoir extorqué plusieurs entrepreneurs en les menaçant de verser un pourcentage de leurs bénéfices sous peine de dommages corporels : « Chaque extorsion influe sur le cout des affaires. Cela fait partie d’une des grandes activités de cette organisation criminelle » déclara le juge Nichoals Garaufis, qui condamna le Soldat de la famille Genovese à plus de deux ans derrière les barreaux, une peine que à James Bernardone accepta avec un peu de regret : « Je voudrais m’excuser auprès de ma famille d’avoir fait ce genre de choses, je sais que c’est mal ». Alors que la famille de James Bernardone sortit du tribunal les larmes aux yeux, son avocat déclara que son client avait commis des délits à cause de son addiction à plusieurs drogues. Pendant que à James Bernardone se faisait condamner à deux ans de prison dans un pénitencier fédéral, dans la même semaine, un capitaine réputé de la famille Genovese, Daniel Pagano , se fit arrêter sur des accusations de racket et d’extorsion. Ce dernier qui fut arrêté à son domicile à Ramapo, est le fils de Joseph Pagano, ancien membre de la famille Genovese, gros trafiquant de drogue, qui décéda de cause naturelle en 1989. L’avocat de Daniel Pagano, Murray Richman, déclara seulement que son client allait plaider non coupable de toutes les accusations retenues contre lui, et qu’un accord entre les procureurs étaient en cours pour pouvoir libérer Daniel Pagano sous caution en attendant son procès dans plusieurs mois. Daniel Pagano a été identifié depuis plusieurs années comme un Capitaine de la famille Genovese, très actif dans l’extorsion et dans les jeux de hasards. Ce n’est pas la première fois, que Daniel Pagano a des problèmes avec la justice. Au début des années 1980, il aurait essayé de « recruter » Al Sharpton, pour distribuer de la drogue à grande échelle et blanchir l’argent de la famille Genovese. Ce dernier est un homme politique Américain, soupçonné pendant des années d’avoir travaillé avec les différentes familles de la Cosa Nostra à New-York et d’après plusieurs journalistes, il fut une ancienne taupe du FBI. Entre 1990 et 1993, Daniel Pagano purgea près de trois ans de prison pour une affaire de jeux et de prêt usuraire. En 1999, il fut condamné à neuf ans de prison dans un pénitencier fédéral après avoir monté une escroquerie fiscale liée à la vente d’essence avec les familles Lucchese, Colombo et Gambino, ce qui avait rapporté près de soixante dix sept millions de dollars à la famille Genovese. En 2003, son beau-père, Vincent DeVito un Associé de la famille Genovese, fut abattu par un tireur non identifié, alors qu’il travaillait dans son jardin. Ce dernier avait été soupçonné d’avoir participé au cambriolage de la maison de Joseph Raso, un homme d’affaire millionnaire qui fit fortune dans les distributeurs automatiques. Ce jour là, près de 100 000 dolalrs furent volés, laissant présager un règlement de compte par la famille Genovese près d’un an après les faits. S’il est reconnu de toutes les charges retenues contre lui, Daniel Pagano risque au maximum vingt ans de prison.

Partager cet article