Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

TIERCE GAGNANT POUR UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

12 Juin 2014, 05:00am

Publié par Xav + A.S

TIERCE GAGNANT POUR UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

Ron Galati (voir photo), surnommé le « Don Corleone » de la réparation automobile dans le sud de Philadelphie a obtenu un « tiercé gagnant » en début de semaine, en étant inculpé d’une troisième charge fédérale. L’Associé de la famille de Philadelphie est déjà accusé de plusieurs délits, qui pourraient l’amener à terminer sa vie derrière les barreaux et sa volonté à ne pas coopérer avec le gouvernement surprenne quelque peu les procureurs. La première accusation dont il est accusé, est d’avoir engagé deux tueurs à gages pour tenter d’assassiner Joseph Rao et son fils Joe, propriétaire d’un garage de carrosserie et soupçonné par Ron Galati de collaborer avec le FBI. La deuxième, est d’avoir commandité la tentative de meurtre contre son ex beau-fils Andrew Tuono, qui fut tiré dessus à plusieurs reprises à Atlantic City, mais qui survécut miraculeusement. La troisième accusation arriva à la fin du mois de Mai, après une opération lancée par le FBI et la police d’Etat contre plusieurs personnes liées au crime organisé dont les fils, la femme et Ron Galati lui même. Incarcéré sans caution possible depuis son arrestation l’année dernière, l’Associé de la Cosa Nostra est accusé par la justice Américaine d’avoir comploté avec plusieurs individus, dans le but d’extorquer près de cinq millions de dollars à des compagnies d’assurance. En tout, pas loin de quarante et une personnes ont été inculpées et la plupart d’entre eux ont déjà décidé de collaborer avec la justice. Selon le bureau du procureur, l’un des témoins avait affirmé à la police, que Ron Galati se vantait de gagner énormément d’argent illégalement en fraudant plusieurs assurances. L’acte d’accusation stipula que ce dernier avait déjà été condamné pour ce genre de délit en 1995 et avait écopé de trente sept mois de prison dans un pénitencier fédéral, une peine de prison qui n’avait pas calmé pour autant Ron Galati. Les fraudes cumulées par lui et sa femme ont généré au couple pas loin de 1,2 millions de dollars sur plusieurs années, en général Ron Galati aurait gagné près de 250 dollars par semaine grâce à ses arnaques. Les demandes frauduleuses de remboursements ont été effectuées la plupart du temps par des clients ou des employés complices avec Ron Galati, la plupart des accidents étant le vandalisme, la collision du véhicule avec un objet, tout étant orchestré directement dans le garage que détenait l’Associé de la famille de Philadelphie, l’American Collision Inc, qui endommageait volontairement le véhicule pour toucher l’argent de l’assurance et le partageait avec le client, la voiture étant réparée gratuitement par la suite : « Ron Galati a inventé avec son équipe pendant plusieurs années, des scénarios d’accidents pour toucher illégalement l’argent des différents assurances » déclara un des procureurs en charge du dossier. Une des astuces favorites de Ron Galati, était le choc d’un véhicule avec un cerf, très présent dans les environs du garage de l’Associé de la Cosa Nostra. Ce dernier avait même stocké dans son garage, plusieurs carcasses de cerfs et plusieurs litres de sang de l’animal, qui étaient ensuite mis à l’intérieur du véhicule et pris en photo par le garage pour prouver l’accident auprès des assurances. Des fraudes qui avaient été révélées par Louis "Finger Bent" Monacello (Cf : Un ancien Capitaine de la famille de Philadelphie peut désormais commencer sa nouvelle vie), un ancien Capitaine de la famille de Philadelhie, qui avait témoigné dans le procès contre Joseph Ligambi et George Borgesi fin 2013. Louis Monaello avait déclaré pendant un des procès, que Ron Galati dans les années 1990, avait fait la copie d’une clé d'un véhicule appartenant à un de ses ses clients et qu’il avait ensuite donné à George Borgesi. Ce dernier avait ensuite tout simplement volé le véhicule et avait fait en sorte d’avoir une collision avec un autre véhicule appartenant lui aussi à un client de Ron Galati. Une fois les voitures endommagées, les individus en question, allaient voir l’Associé de la famille de Philadelphie pour faire réparer leur véhicule. Ce type d’arnaque avait fait augmenté considérablement les profits de l’ American Collision Inc et bien sur avait rapporté beaucoup d'argent à la famille de Philadelphie. De plus, toujours d’après Louis Monacello, Ron Galati avait trafiqué plusieurs documents pour gagner plusieurs appels d’offres venant de la ville de Philadelphie. Normalement, au vu des condamnations de Ron Galati et de la réputation qu’avait le garage auprès des autorités, l’American Collision Inc aurait être exclu de ce genre d’appels d’offres, mais curieusement, elle les gagna très facilement, car l’Associé de la famille de Philadelphie avec l’aide de sa « deuxième famille », avait beaucoup de relations. D’après le FBI, l’argent engendrait illégalement par Ron Galati, lui permettait de vivre une vie de « pacha », en organisant des repas somptueux dans différents restaurants Italiens de la ville. La plupart de ses anciens Associés, qui furent arrêtés il y a quelques semaines, avaient déclaré aux autorités que Ron Galati se prenait un peu comme « Don Corleone » et n’hésitait pas à utiliser plusieurs dialogues du film. C’est dans un de ces restaurants, que Ron Galati aurait menacé publiquement son ancien beau-fils, avant que celui-ci ne se fasse tirer dessus, ce restaurant qui appartenait à un ami du Consigliere de la famille de Philadelphie, George Borgesi (Cf : « Not Guilty ») a désormais fermé ses portes.