Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ANCIEN CLUB SOCIAL DE LA FAMILLE GAMBINO BIENTOT A L'ABANDON

13 Mai 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

L'ANCIEN CLUB SOCIAL DE LA FAMILLE GAMBINO BIENTOT A L'ABANDON

La définition d’un club social est le regroupement de personnes, qui se rencontrent régulièrement dans un même lieu, pour partager des intérêts communs. Le problème est qu’à New-York, la plupart des clubs sociaux comme le « Liberty Café » regroupe bien des individus qui partagent le même intérêt commun, la Cosa Nostra. A une époque, le « Liberty Café » était un lieu ou les membres de la famille Gambino se réunissaient pour boire un verre, regarder la télé, jouer aux cartes, mais surtout pour parler affaires. Le club social est situé à Ozone Park, un quartier à forte densité mafieuse ou plusieurs membres de la Cosa Nostra ont vu le jour mais surtout y vivent. A la base, le club social fut fondé par Anthony « Fat Andy » Ruggiano Sr et Anthony « Tonny Lee » Guerrieri. Tous les deux sont désormais morts, mais leur portrait trône à coté des photos de Frank Sinatra,John Wayne, Johnny Durante et Rocky Marciano. Il fut aussi géré pendant des années par Dominick « Skinny Dom » Pizzonia (voir photo), un Soldat de la famille Gambino, analphabète, mais qui compris très vite les principes de base de la Cosa Nostra et se montra pour sa loyauté sans faille envers le clan Gotti. Ce dernier fit les gros titres des journaux, quand un couple qui furent surnommés « Bonnie And Clyde » (Thomas et Rosemarie Uva - Cf : Thomas et Rosemarie Uva) par les médias Américains, cambriolèrent plusieurs clubs sociaux détenus par les cinq familles de New-York. Le Liberty Café fut cambriolé deux fois par ces mêmes individus et l’humiliation qu’entrainait chaque cambriolage, avait visiblement énervé le Soldat de la famille Gambino. Il faut dire que Thomas Uva, non content de récupérer pas mal d’argent lors de ces braquages, avait tendance à s’amuser un peu avec les mafieux. Il n’hésitait pas à retirer la perruque d’un Capitaine de la famille Gambino et la mettre à l’envers, pour Dominick Pizzonia, il lui demanda sous la menace d’une arme de se mettre en caleçon, une gène de la part du mafieux, qui demanda à John Gotti Jr, qui était Acting Boss de la famille Gambino, de lancer un contrat contre le couple. Le 24 Décembre 1992, Thomas et Rosemarie, venaient de terminer les dernières courses de Noël. Alors que les rues de New-York étaient noires de monde, leur voiture, une Mercury Topaz s’arrêta à un feu rouge. Avant que le couple ne puisse s’apercevoir de quoi que ce soit, deux individus armés s’approchèrent du véhicule et tirèrent à plusieurs reprises sur Thomas et Rosemarie Uva. D’après le FBI, les tueurs présumés auraient été Dominick Pizzonia et Ronald Truchio, tous les deux des membres initiés de la famille Gambino mais aucun d'entre eux ne seront condamnés pour ces crimes (Dominick Pizzonia sera condamné à 15 ans de prison pour jeux illégaux en 2007, alors que Ronald Trucchio sera condamné pour plusieurs crimes en Mars 2007 à la réclusion criminel à perpétuité). Ironiquement, Dominick Pazzinao fut intronisé la veille de Noël en 1988, en récompense du meurtre d’un Associé de la famille Gambino, Frank "Geeky" Boccia, tué dans la cours du Liberty Café. Ce dernier fut exécuté sur l'ordre de John Gotti de plusieurs balles dans le corps et d'après plusieurs témoignages, il fut "vidé entièrement et jeté dans le fleuve Hudson pour pas que son "corps ne puisse flotter", il ne fut jamais retrouvé. Aujourd’hui, le club social est vidé des mafieux, qui pour la plupart sont mort ou en prison. Maintenant, seul treize membres cotisent pour sa survie, des employés ayant un travail légitime, qui n’arrivent plus à payer le loyer qui s’élève à 800 dollars par mois. Bientôt le club va fermer comme celui de John Gotti auparavant, le « Ravenite Social Club » : « Rien ne dure éternellement. Tout le monde va mourir peu à peu » déclara Arthur Giallorenzo âgé de 83 ans, qui avait commencé à côtoyer le club après la mort de sa femme il ya douze ans. ». « Après que le club fermera ces portes, la plupart des membres vont partir en maison de retraite et les souvenirs partiront avec eux» déclara Sam Digristina connu aussi sous le pseudonyme de « Sammy Clean » par ses amis, car il n’arrêtait pas de nettoyer le club après sa fermeture.

Partager cet article