Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN PARRAIN ACCUSE LA JUSTICE DE MAUVAIS TRAITEMENTS

4 Avril 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

UN ANCIEN PARRAIN ACCUSE LA JUSTICE DE MAUVAIS TRAITEMENTS

De 1995 à 1999, Ralph Natale (voir photo) fut le Boss de la famille de Philadelphie. Il avait le titre de « Parrain », mais en réalité ce dernier servait de « pantin » à un membre plus respecté et beaucoup plus influent de la Cosa Nostra, Joseph Merlino (Joey Merlino veut se retirer de la Mafia). Conscient de cette supercherie, d’avoir le statut de Boss, mais ne pouvant prendre aucune décision, Ralph Natale, décida secrètement d’enregistrer ses anciens Associés lors de plusieurs réunions entre 1998 et 2000. Cette volonté de coopérer avec la justice, pouvait aussi venir du fait que Ralph Natale, qui fut arrêté une nouvelle fois pour trafic de drogue, pouvait l’amener à terminer sa vie derrière les barreaux. Les enregistrements de l’ancien Parrain ont permis de faire condamner plusieurs membres haut placés de la famille de Philadelphie dont Joseph Merlino, à 14 ans de prison pour racket fédéral. Pour le récompenser de sa collaboration, Ralph Natale fut condamné à 13 ans de prison en 2005 et libéré d’un pénitencier fédéral en 2011. Une fois sortie, l’ancien Parrain rentra tout naturellement dans le programme de protection des témoins avec sa famille, pour profiter « pleinement » de sa nouvelle vie. En début de semaine, une requête des ses avocats à un juge fédéral de Philadelphie, a fait reparler de l’ancien Boss dans les différents journaux à Philadelphie. En effet, le vieux mafieux, qui est aujourd’hui âgé de 79 ans se plaint d’avoir « subit » des mauvais traitements pendant son incarcération. Ce dernier qui est devenu pratiquement aveugle, attaque la justice Américaine de ne pas avoir pris en compte ses problèmes de santé pendant sa détention malgré ses nombreux « appels à l'aide ». Mais le juge Mary McLaughlin rejeta très rapidement les « allégations » des avocats de Ralph Natale. Pour justifier de son « rejet », le juge déclara que le recours de Ralph Natale devant la justice avait dépassé le délai de prescription réglementaire. Pour l’avocat de Ralph Natale, Conor Corcoran, son client pourrait faire appel de cette décision très prochainement, déclarant que le verdict était « ridicule ». Car pour lui, Ralph Natale qui a témoigné dans de nombreux procès entre 2000 et 2004, s’était plaint plusieurs fois aux procureurs et aux juges que sa « vue était défaillante », mais malgré cela, la justice était resté « indifférente » à ses plaintes. D’après sa belle fille, les services pénitenciers de l’État de Pennsylvanie ou Ralph Natale était incarcéré, avait toujours refusé de laisser sortir l'ancien Parrain, pour qu’il puisse être consulté par des spécialistes dans différents hôpitaux de la région, une injustice pour sa belle-fille, qui selon elle, aurait pu permettre à Ralph Natale de vivre correctement à l’heure d’aujourd’hui. Mais les procureurs fédéraux ont nié très fortement les allégations de la belle-fille de l’ancien Boss, déclarant que Ralph Natale avait été suivi médicalement pour ses problèmes de vue pendant son incarcération et qu’un spécialiste de la clinique « Mayo Clinic » (un établissement de soins américain de réputation mondiale) s’était même déplacé dans le pénitencier fédéral ou l’ancien Boss de Philadelphie était incarcéré. En attendant un prochain appel, Ralph Natale va continuer selon ses avocats « à vivre et profiter de ses petits-enfants » pour rattraper tout le temps perdu.

Partager cet article