Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE RECLAME DES MILLIONS DE DOLLARS A LA JUSTICE AMERICAINE

19 Février 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE RECLAME DES MILLIONS DE DOLLARS A LA JUSTICE AMERICAINE

James Galante (voir photo à droite) est un Associé de la famille Genovese, qui est le propriétaire d’une vingtaine d’entreprises d’éliminations des déchets dans l’État du Connecticut. D’après le FBI, ce dernier faisait parti de l’équipe d’une « légende » dans la famille Genovese, un membre extrêmement respecté, qui fut Acting Boss pendant plusieurs années, Matthew « Matty The Horse » Ianniello. D’après le FBI, son business était tellement fleurissant, que tous les mois, près de 30000 dollars arrivait directement dans les proches de Matthew Ianniello, comme un hommage rendu au vieux mafieux, qui mourut de cause naturelle en 2012. Cet État, est d'après le FBI, considérablement « gangrené » par la Cosa Nostra dans le domaine des ordures, qui outre l’implantation de la famille Genovese, fut le théâtre il y a quelques mois, d’une série d’arrestations au sein de la famille Gambino pour ces mêmes délits. En effet, le Soldat de la famille Gambino, Dean "The Kid" DePreta, qui est d'après les autorités, le "représentant" de la famille Gambino dans le Connecticut, en l'absence d'Anthony Megale qui est incarcéré, fut condamné à près de 71 mois de prison pour racket (Cf : un Soldat de la famille Gambino condamné à 71 mois de prison) D’après plusieurs spécialistes, avant son arrestation, une guerre avait faillit éclater entre les deux familles de la Cosa Nostra, pour une histoire de territoire, avant que plusieurs réunions entre les Gambino et les Genovese, ne puissent apaiser un peu les choses. Arrêté en 2006 avec plusieurs membres de la Cosa Nostra, James Galante fut accusé par la justice Américaine, d’avoir utilisé son statut au sein de la famille Genovese pour faire main basse sur les entreprises de déchets dans tout l’État. Après plusieurs années de procédure judiciaires, James Galante accepta finalement de plaider coupable en 2008 d’avoir « fraudé » le fisc Américain et fut condamné à sept ans de prison dans un pénitencier fédéral. En plaidant coupable, James Galante évita une plus lourde peine de prison, mais en contrepartie, il accepta de ne plus travailler dans l’industrie des déchets. Et pour éviter que ce dernier ne revienne dans son ancien domaine de prédilection, le gouvernement Américain décida de revendre la totalité de ses entreprises et devait lui reverser revanche, la modique somme de 10,6 millions de dollars. Mais pour son avocat, James H. Pickerstein, la justice Américaine, n’a pas respecté son accord. Dans des documents déposés à un tribunal fédéral en début de semaine, l’avocat de James Galante, déclara que son client n’avait touché pour l’instant « que » 7.6 millions de dollars. Appelé pour s’expliquer devant le tribunal, le procureur Tom Carson expliqua la situation de manière très simple, le gouvernement n’a pas déboursé les trois millions de dollars restants, en raison des nombreux travaux effectués dans les anciennes entreprises de James Galante, pour les remettre aux normes vis-à-vis du gouvernement Américain. Pour mieux comprendre la situation, les entreprises de James Galante traitées pratiquement près de quatre vingt pourcents des ordures dans le Sud Ouest du Connecticut et tout l’argent récolté par l’Associé de la famille Genovese, allait directement, soit dans les poches de ses supérieurs au sein de la famille mafieuse, ou pour entretenir son train de vie luxueux, une chose que les procureurs fédéraux avaient toujours eu du mal à accepter. De plus, d’après la justice Américaine, James Galante, profitait de son statut de chef d’entreprise pour donner des emplois fictifs dans ses sociétés d’ordures à plusieurs femmes de joueurs appartenant à son équipe de hockey, les "Danbury Trasher".

Partager cet article