Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

NOUVELLE COMPARUTION POUR LES MEMBRES DE LA FAMILLE BONANNO

23 Février 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

NOUVELLE COMPARUTION POUR LES MEMBRES DE LA FAMILLE BONANNO

En fin de semaine, les membres de la famille Bonanno impliqués dans le casse de la « Lufthansa » (Cf : Des membres de la famille Bonanno impliqués dans le case de la « Lufthansa ») ont comparu une nouvelle fois devant un juge fédéral à New-York. Par mesure de sécurité, les procureurs avaient demandés aux US-Marshall « d’enchainer » aux pieds et aux mains les différents accusés, ce qui énerva visiblement certains de leurs avocats, qui pensent que ces mesures sont comparables à ceux infligés aux terroristes se présentant devant un tribunal fédéral. Steve Zissou l’avocat de Thomas « Tommy D » DiFiore l’actuel Acting Boss de la famille Bonanno, déclara au juge que cela était « inapproprié » de présenter son client âgé de 70 ans avec autant de mesure de sécurité à son encontre : « Il a plaidé coupable, il est toujours présumé innocent. Je comprends les mesures de sécurité, mais je ne comprends pas pourquoi, on présente mon client enchainé dans un tribunal fédéral » déclara t’il. A l’extérieur du tribunal, l’avocat du Soldat de la famille Bonanno, John " Bazoo " Ragano stipula : « Je pense que pour les procureurs, cela est un spectacle. Regardez leurs âges, regarder les US-Marshalls, qui les accompagnent. Ces hommes là, ne sont pas des terroristes, ils n’ont pas besoin d’être enchainés comme ça devant leur famille ». La juge fédérale Allyne Ross promis aux avocats de la défense de « soulever » cette question avant la prochaine audience qui aura lieu le 04 Avril prochain. Cette dernière audience fut très rapide, mais c’est la première fois que les accusés étaient réunis dans un tribunal fédéral après leur arrestation en Janvier dernier. Quand ils avaient été arrêtés, les membres de la famille Bonanno, avaient comparu très brièvement devant la juge fédéral pour savoir si ces derniers, décidaient de plaider coupable ou non-coupable des charges retenues contre eux. Vincent « Vinny » Asaro (voir photo), qui est selon le FBI serait le « cerveau » présumé dans le casse de la « Lufthansa » en 1978, avait décidé comme ses Associés de plaider non-coupable. Vincent Asaro, qui fut arrêté en même temps que son fils, Jérôme Asaro, un Capitaine de la famille Bonanno, fut aussi accusé par la justice d’avoir commandité le meurtre d’un Associé de la famille Lucchese, Paul Kats, tué par James « Jimmy The Gent » Burke, étranglé avec une chaîne pour chien. Le dilemme du mafieux qui est aujourd’hui âgé de 78 ans est simple, plaider coupable et mourir très certainement derrière les barreaux ou plaider non-coupable et essayer de défendre son cas devant le tribunal et espérer sortir en homme libre, même si d’après les procureurs les preuves contre lui sont accablantes. Depuis près de 35 ans le vol de la « Lufthansa » fut un des crimes les plus spectaculaires qui ne fut jamais résolu, même si tout portait à croire, que James Burke qui fut joué par Robert DeNiro dans le film de Martin Scorsese « Les Affranchis » fut tout de suite considéré par le FBI comme un des suspects. La difficulté pour les autorités de retrouver les suspects et du au faites que James Burke avait fait le "ménage" dans les individus qui étaient liés au célèbre casse. En un peu plus d'un an, près de dix personnes furent tuées en raison de leur relation avec James Burke. Ce dernier ne fut jamais inquiété dans cette affaire, et mourut en prison d'un cancer du poumon en 1996, il avait 64 ans. Assis à quelques mètres l’un de l’autre, Vincent Asaro et son fils Jérôme Asaro ne se parlèrent pas une seule fois, écoutant silencieusement leurs avocats plaider leur cause. Il faut dire que dans les enregistrements dévoilés par les procureurs aux moments des arrestations, Vincent Asaro avait déclaré à son cousin, devenu informateur, Gaspare "Gary" Valenti, qu’il « avait perdu son fils », quand il avait demandé à Thomas DiFiore d’en faire un « Skiper (Un Capitaine) ». L’Acting Boss de la famille Bonanno, visiblement très énervé par son arrestation, à demandé à son avocat, d’être jugé « séparément » des autres accusés, car selon lui, il n’a rien avoir avec le casse de la « Lufthansa ». L’avocat de John Ragano demanda la même chose au juge fédéral, pretextant qu’au moment du vol en 1978, son client « n’avait que 18 ans ».

Partager cet article