Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE JURY SE FAIT TOUJOURS ATTENDRE...

18 Janvier 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LE JURY SE FAIT TOUJOURS ATTENDRE...

Cela à l'air de ressembler au premier procès qui s'était déroulé l'année dernière, ou les jurés avaient mis plusieurs semaines avant de se mettre d'accord sur un verdict. Après avoir demandé à écouter une nouvelle fois les enregistrements d'un témoin du gouvernement Anthony Aponick et après avoir envoyé une note au juge fédéral Eduardo, déclarant ne pas trouver de solution sur un verdict (Cf : Le jury n'arrive pas à rendre un verdict contre la Mafia de Philadelphie), le jury a demandé a réécouter des enregistrements ou on pouvait entendre George Borgesi se vanter d'avoir "fracasser la tête" d'un ancien Associé de la famille de Philadelphie, Angelo Lutz (Cf : Un ancien Associé de la famille de Philadelphie ouvre un restaurant). Même si cet enregistrement n'a rien a voir avec l'accusation de complot dont est accusé George Borgesi, les procureurs fédéraux avaient quand même décidé de l'utiliser pour montrer une image "arrogante" et "violente" du Consigliere de la famille de Philadelphie. Cet enregistrement avait déjà servi pour faire condamner en 2001 ce même George Borgesi ainsi qu'Angelo Lutz et Joseph "Skinny Joey" Merlino (Cf : Joey Merlino veut se retirer de la Mafia), qui à cette époque était le Parrain de la famille mafieuse. Les autres bandes demandées par le jury, furent celle du repas entre des membres de la famille Gambino et de la famille de Philadelphie au "LaGriglia", un restaurant chic à Kenilworth dans le New Jersey en 2011. Là aussi, les procureurs avaient décidé de passer cette bande audio pour montrer que Joseph Ligambi, était bien l'Acting Boss de la famille mafieuse, même si le Soldat de la famille Gambino, Nicholas "Nicky Skins" Stefanelli, qui portait un micro ce jour là, s'était suicidé quelques mois plus tôt : (Cf : Quand un membre de la Cosa Nostra se suicide). Dans cet enregistrement, les procureurs fédéraux voulaient tout simplement démontrer, que Joseph Ligambi était à la tête d'une organisation criminelle dénommée "Cosa Nostra" et qu'il supervisait le racket et autres activités illégales pour la famille mafieuse. Sur une de ces bandes, on pouvait entendre un Associé de la famille de Philadelphie, Gary Battaglini, déclarait être "fatigué" de tout l'argent qu'il devait à "Oncle Joe" (Joseph Ligambi) : "Il veut tout l'argent" avait-il déclaré. Même si les enregistrements demandés par le jury vont en la faveur des procureurs fédéraux, les avocats de la défense pourraient, d'après certains spécialistes, ne pas être tellement inquiétés par la demande du jury de vouloir réécouter des enregistrements sur les deux accusés. En effet, dans une bande audio, on pouvait entendre, Joseph "Scoops" Licata, un Soldat de la famille de Philadelphie, et seul acquitté dans cette affaire, déclarait aux autres membres de la Cosa Nostra que Joseph Ligambi était un "Patron" qui ne demandait "jamais rien", même si dans ce même enregistrement, il avait présenté Joseph Ligambi comme étant l'"Acting Boss" de la famille de Philadelphie. Pour finir la journée, en fin de séance, les jurys ont écouté les enregistrements d'un ancien Associé de la famille de Philadelphie, Michael Orlando, qui coopérait avec le FBI. Même si ce dernier a toujours été considéré par les avocats de la défense comme un "toxicomane", cet enregistrement avait été utilisé lors de ce procès. Dans celui-ci, on pouvait entendre ce dernier parler de "dettes de jeux" avec le Soldat Damion Canalichio et l'Underboss Joseph "Mousie" Massimino (Cf : L'Underboss de la famille de Philadelphie condamné à 16 ans de prison) "Ce n'est pas pour moi l'argent, mais pour l'"Oncle Joe" avait déclaré Damion Canalichio.

Partager cet article