Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

COMMENT GEORGE BORGESI INCARCÉRÉ DEPUIS 13 ANS PEUT ETRE AUJOURD'HUI IMPLIQUE DE RACKET ?

2 Décembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

COMMENT GEORGE BORGESI INCARCÉRÉ DEPUIS 13 ANS PEUT ETRE AUJOURD'HUI IMPLIQUE DE RACKET ?

Le témoin vedette dans le procès contre la Mafia de Philadelphie, Louis "Finger Bent Lou" Monacello, avait déclaré à plusieurs reprises, qu'il rendait visite à George Borgesi une à deux fois ans et qu'il avait souvent ce dernier au téléphone. Pourtant, d'après lui, George Borgesi était étroitement surveillé par les services pénitentiaires, tellement bien, que Louis Monacello était très réticent à chaque fois de rendre visite au Consigliere de la famille mafieuse, dans la fédérale ou il était incarcéré : "J'étais sous le radar du FBI, et je savais qu'en allant lui rendre visite, je m'exposais" déclara t'il. George Borgesi essayait de le rassurer en lui disant : "Ne t'inquiète pas, c'est des conneries, ce sont des putains de conneries". Après cela, Louis Monacello se tourna vers le jury est déclara "C'était des conneries?, regardez ou nous sommes maintenant". Répondant calmement aux questions du procureur fédéral John Han, Louis Monacello vêtu d'un costume 3 pièces de couleur sombre avec les cheveux plaqués en arrière, ressemblait d'après certains journalistes à Vincent 'Vinnie' Mancini-Corleone (Joué par Andy Garcia dans Le Parrain 3). Il déclara que George Borgesi, même incarcéré voulait savoir tout ce qui se passait dans les rues de Philadelphie : "Ça sera un gangster jusqu’à sa mort." déclara Louis Monacello. Quand ce dernier revint sur les versements qu'il effectuait pour la femme de de George Borgesi, Alyson Borgesi, cette dernière ne put s’empêcher de crier "Putain de menteur" dans la salle d'audience. Pourtant l'ancien Capitaine de la famille de Philadelphie stipula que Alyson Borgesi savait très bien de ou "provenait l'argent". Pour essayer de faire comprendre aux jurés, comment le Consigliere de la famille pouvait être impliqué de racket alors qu'il était incarcéré, le procureur fédéral John Han passa un enregistrement entre Louis Monacello et George Borgesi en Décembre 2003, alors que ce dernier était incarcéré dans une prison fédérale dans l’État de la Virginie-Occidentale. Dans celui-ci, on pouvait entendre les deux mafieux parlaient d'un restaurant Italien dans la ville de Philadelphie et de la nourriture qu'il servait. D'après le procureur fédéral, certains mots utilisaient dans la conversation étaient des "codes" pour parler des affaires illégales de la famille de Philadelphie. George Borgesi devait être libéré en 2011, mais avec les preuves récoltées par le FBI pendant des années, la justice avait pu inculpé ce dernier quelques mois avant sa libération. Dans un autre enregistrement, entre Louis Monacello et Joseph Ligambi, on pouvait entendre ce dernier rigolait sur la "grande bouche" que pouvait avoir son neveu (George Borgesi), déclarant même, qu'une fois sortie, il retournerait directement en prison. A la fin de son témoignage, Louis Monacello, déclara qu'il n'avait jamais voulu être un collaborateur pour la justice, prétextant que quand il avait été arrêté en 2008 par la police d’État dans le comté de Delaware, il avait refusé à plusieurs reprises des offres pour coopérer avec la justice, préférant d'après lui purger 21 mois de prison : "La seule raison pour laquelle je suis ici, c'est que eux (en pointant du doigt Joseph Ligambi et George Borgesi) voulaient me tuer". Présente dans la salle d'audience, la mère de Goerge Borgesi ne put retenir sa colère en sortant du tribunal : "Ce gars là, c'est un sociopathe narcissique qui à la folie des grandeurs".

Partager cet article