Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE ADMET AVOIR MENTI A LA JUSTICE

10 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE ADMET AVOIR MENTI A LA JUSTICE

Stefano Mazzola, est un ancien officier de police, qui une fois sa carrière terminée, était devenu un Associé de la famille Genovese. Pour les autorités, ce dernier est un homme violent, n'hésitant pas une seule seconde d'utiliser la violence pour arriver à ses fins. En 1999, il avait été condamné à plus de 12 ans de prison pour avoir agressé et poignardé à plusieurs reprises un individu qui lui devait près de 80000 dollars. A sa sortie de prison, Stefano Mazzola ne fut pas pas calmé pour autant. Il retourna dans la rue et continua à travailler pour la famille Genovese. Ce dernier savait qu'il ne deviendrait jamais un membre initié de cette famille mafieuse. En effet, la Cosa Nostra n'intronise pas des personnes ayant travaillé par le passé dans les forces de police ou dans les services pénitentiaires. En 2011, il fut enregistré par le FBI en train de menacer au téléphone un "débiteur" qui lui devait près de 30000 dollars. Dans cet enregistrement, l'Associé de la famille Genovese n'hésita pas une seule seconde à menacer de mort la personne: "Écoute ce que je vais te faire. Parce que ce n'est pas grave pour moi s'il faut attendre 10 ans pour récupérer mon argent. Tu ne me connais pas. Je vais t'ouvrir la tête comme si on ouvrait un melon". Libéré sous caution, Stefano Mazzola, qui est aujourd'hui âgé de 69 ans était en début de semaine, devant un tribunal fédéral du New-Jersey. Il avoua devant le juge Michael Shipp, qu'il avait effectué des fausses déclarations aux impôts mais aussi avoir falsifié des documents dans un seul but, obtenir un prêt pour sa nouvelle maison. Avant de plaider coupable, Stefano Mazzola avait affirmé devant le tribunal, qu'il était employé comme salarié pendant plus de 13 ans dans l'entreprise IRM et qu'il gagnait près de 12000 dollars par an. Mais l'Associé de la famille Genovese mentait ouvertement à la justice, car pendant toutes ces années, ce dernier était incarcéré dans une prison d’État. En acceptant de plaider coupable, Stefano Mazzola évite une condamnation pour menace de mort et d'obstruction à la justice mais accepta en contrepartie de purger au maximum 30 mois dans une prison fédérale. Dès son arrestation en 2011, Stefano Mazzola risquait une peine maximale de 20 ans de prison.

Partager cet article