Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN AGENT DU FBI EXPLIQUE LE FONCTIONNEMENT DE LA COSA NOSTRA A PHILADELPHIE

23 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

UN ANCIEN AGENT DU FBI EXPLIQUE LE FONCTIONNEMENT DE LA COSA NOSTRA A PHILADELPHIE

Ce fut vraisemblablement la plus grosse attaque lancé par les procureurs depuis le début du procès contre Joseph Ligambi et George Borgesi (Cf : Le procès contre la Mafia de Philadelphie se poursuit). En début de semaine, les procureurs ont continué à passer la suite des enregistrements dévoilé la semaine dernière (Cf : Le procès contre la Mafia de Phialdelphie a débuté). Lors de ce diner, qui s'était déroulé en Mai 2010 dans le New-Jersey, Joseph Ligambi, était accompagné de Joseph "Scoops" Licata, un capitaine de la famille de Philadelphie et des membres de la Cosa Nostra, dont plusieurs faisaient partis de la famille Gambino. Les avocats avaient déclaré que ce diner, était seulement une réunion de vieux amis en train de discuter de la "bonne époque". Mais pour le procureur fédéral Frank Labor, ce repas était une plutôt "une réunion de plusieurs membres du crime organisé en train de discuter "affaire". Le but pour les procureurs fédéraux est simple, montrer que Joseph Ligambi est un "gangster", un mafieux sans scrupule qui discute de ses crimes avec ses "associés". Mais aussi essayer de demontrer que ce dernier est le Parrain d'une organisation criminelle extrêmement puissante dans la ville de Philadelphie et ses environs. Évidemment, pendant ce repas, personne se doutait que Nicholas "Nicky Skins" Stefanelli, un membre de la famille Gambino était en train de les enregistrer (Cf : Quand un membre de la Cosa Nostra se suicide). Les enregistrements qui étaient diffusés dans le tribunal était accompagné des commentaire de l'ancien agent du FBI, Joaquin "Big Jack" Garcia (voir photo). Ce dernier, avait infiltré la famille Gambino au début des années 2000 et en particulier l'équipe du Capitaine Gregory DePalma. Pendant plusieurs heures, Joaquim Garcia décrivit minutieusement le langage "codé" des membres de la Cosa Nostra. Par exemple, à un moment donné, Nicholas Stefanelli présenta John Gambino comme étant un "caporegime", un Capitaine de la Cosa Nostra. Jack Garcia déclara que John Gambino était bien un capitaine de la famille mafieuse du même nom, mais qu'il était aussi, un membre d'un panel composé de trois capitaine qui dirigeaient la famille Gambino à cette époque. Chaque commentaire, devait être expliqué en détail, pour que le jury puisse comprendre la discussion et le fonctionnement d'une famille de la Cosa Nostra. Jack Garcia essaya de raconter le mieux possible le passé violent de la Mafia à Philadelphie, en parlant de leur ancien parrain, Angelo "The Gentle Don" Bruno. Ce dernier qui avait contrôlé de 1959 à 1980 la famille mafieuse, avait été assassiné par des mafieux rivaux et en particulier grâce à l'aide de son propre Consigliere, Antonio Caponigro. Jack Garcia raconta que ce dernier avait décidé de lancer un contre contre son propre Boss, sans l'accord préalable de la Commission (rassemblant les 5 familles de New-York plus la Outfit de Chicago). Devant les Parrains New-Yorkais, Antonio Caponigro avait menti, en déclarant qu'il avait reçu l'autorisation de tuer Angelo Bruno de la part de Frank "Funzy" Tieri qui était le Boss de la famille Genovese à cette époque. Pour avoir ouvertement menti devant la Commission, Antonio Caponigro fut assassiné et son cadavre retrouvé dans le coffre de sa voiture par la police plusieurs jours après. Les tueurs avaient laissé un message, il avaient introduit dans sa bouche et dans son anus plusieurs centaines de dollars, signe de sa cupidité : "Il pensait qu'il allait devenir le nouveau Boss de la famille. Au lieu de cela, il a été torturé et tué" déclara Jack Garcia. Après cela, les procureurs firent écouter le reste de l'enregistrement au jury. Pendant la conversation, Joseph Ligambi insulta un membre de la famille de Philadephie qui avait décidé de collaborer avec la justice, Pete "Pete le Crump" Caprio (Cf : Un ancien membre de la Cosa Nostra âgé de 84 ans témoigne au procès contre la famille de Philadelphie) :"Ce sac à merde" déclara Joseph Ligambi. Puis il insulta de nouveau l'ancien Parrain de la famille mafieuse de 1995 à 1999, Ralph Natale. Ce dernier, qui servait "d'homme de paille" à Joseph Merlino (Cf : Joey Merlino veut se retirer de la Mafia), qui en faites gérait la famille à sa place, avait décidé de collaborer avec la justice après son inculpation pour trafic de drogue :"Ce sale fils de pute de Ralph" avait juste déclaré Joseph Ligambi. Le problème de ses enregistrements, c'est qu'on entend plusieurs fois le Parrain de la Mafia insulter ou se moquer de différentes personnes mais à aucune reprise, on entend Joseph Ligambi parler de son implication dans le racket ou le prêt usuraire, les charges qui sont retenues contre lui lors de ce procès. Joaquim Garcia interviendra de nouveau en fin de semaine pour donner son analyse sur la situation actuelle de la Cosa Nosra aux États-Unis.

Partager cet article