Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'ASSASSINAT DES FRÈRES SPILOTRO

9 Août 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Outfit

Michael et Anthony Spilotro
Michael et Anthony Spilotro

Le 14 Juin 1986, Michael Spilotro était-il au mauvais endroit au mauvais moment ? frère d’un ancien Soldat de la Outfit, Anthony « The Ant » Spilotro, Michael Spilotro aurait pu choisir une autre voix, une autre vie, que celle de la Cosa Nostra, mais la tentation de l’argent facile et du pouvoir était trop forte. Alors même si Michael Spilotro n’était pas un membre intronisé, l’influence qu’avait son frère dans les affaires de la Outfit, en faisait un mafieux incontournable. Dans les soirées, Michael Spilotro aimait se faire photographier avec les cadres de la Outfit, le respect n’était pas forcément mutuelle, mais ce dernier ramenait de l’argent, énormément d’argent. Mais ce jour là, Michael Spilotro était soucieux, il savait que la réunion qui était prévue pouvait être à double sens. Soit il en sortait comme un membre intronisé de la Outfit, soit il en sortait entre quatre planches. Depuis quelques mois, la hiérarchie de cette organisation criminelle était très énervée des agissements d’Anthony Spilotro dans leur business à Las Vegas. De plus, différents membres de son équipe, comme Frank Culotta, son bras droit, avaient décider de collaborer, menant par la suite aux inculpations de Joseph « Joey Doves » Aiuppa, Parrain de la Outfit à cette époque et de son Underboss John « Jackie The Lackey » Cerone, son Underboss. La goutte d'eau qui fit débordée le vase, fut sans nul doute quand Joseph Aiuppa se fit arrêter par des agents fédéraux à son domicile devant sa femme, cet événement fut marqué comme une humiliation pour ce dernier, les frères Spilotro devaient payer. Avant d'être incarcéré, Joseph Aiuppa laissa ses directives : « Je ne me soucie pas de la façon dont vous allez le tuer, je le veux tout simplement ». Le contrat était lancé. Les frères Spilotro géraient leurs affaires depuis Las Vegas et n'allaient qu'à Chicago qu'en dernier recours, pour donner le pourcentage des bénéfices récoltés et rendre de temps en temps hommage aux dirigeants de la famille. Toute réunion en dehors de l'État du Nevada pouvait donc être suspect pour les deux mafieux. Des tueurs de la Outfit avaient donc été envoyés à Las Vegas, comme Nick Calabrese, avec pour de préparer un attentat à la bombe, qui fut par la suite abandonné. Trop suspicieux, les membres de la Outfit devaient convaincre les deux frères de se rendre à une réunion pour une promotion, non pas à Las Vegas, mais à Chicago. En plus de l’intronisation de Michael, la hiérarchie mafieuse prévoyait une promotion pour Anthony Spilotro, de Soldat, il serait devenu un Capitaine. Ce 14 Juin, Michael Spilotro avait déclaré à sa femme : « Si je ne reviens pas avant 19 heures, ce n’est pas bon ». Avant de quitter leur domicile pour rejoindre l'aéroport les menant à Bensenville, une petite ville située non loin de Chicago, Anthony et Michel Spilotro avaient laissé derrière eux leurs bijoux et leur portefeuille. Superstitieux ? surement, les deux mafieux connaissaient très bien ce genre de réunion, et généralement, l'individu convoqué n'en sort jamais vivant. Mais les deux frères n’avaient jamais pour autant envisagé de collaborer et acceptèrent de se rendre à cette réunion. En arrivant sur les lieux, Michael et Anthony Spilotro furent accueillis par de nombreux mafieux influents de la Outfit comme James Marcello, James La Pietra, Sam Carlisi, John DiFronzo ou encore, John Fecarotta, laissant présager pour les deux frères les éventuelles promotions promises. Mais en arrivant au sous-sol, Michael serra la main à l'un des Associés et remarqua très vite que ce dernier portait de gants en caoutchouc, Anthony Spilotro comprit très vite le message et demande à ses bourreaux une dernière prière, qu'il n'obtiendra jamais. La Outfit devait laisser un message, à la hauteur de sa cruauté. Les deux frères furent battus à mort à coups de poing et coups de pied. Quelques jours plus tard, les corps des deux frères furent retrouvés enterrés dans un champ de maïs, à la périphérie d’Endos, dans l’État de l’Indiana. Les médecins légistes déclarèrent que les poumons Michael Spilotro et Anthony étaient tellement remplis de sang, qu'ils s'étaient sans doute etouffer, une agonie qui aura duré plusieurs heures. Suite à cet assassinat, John Fecarotta, qui était en charge par la suite de se « débarrasser » des corps, sera assassiné et ça s’arrêta là.

Partager cet article